​Nasser Al-Khelaïfi s'est confié dans les colonnes de France Football sur les écarts de conduite de ses stars au Paris Saint-Germain.


Des problèmes de discipline qui se répètent comme une histoire sans fin et une réputation qui fait tâche en Europe, Nasser Al-Khelaïfi s'est confié longuement sur la nouvelle politique mise en place en interne. Les cadres et les supposées stars de l'équipe en ont pris pour leur grade après les nombreux écarts de conduite. 


Une élimination précipitée en Ligue des Champions, des attitudes qui déplaisent sur les réseaux sociaux et des faits de violence en dehors des terrains, habituellement discret, le président parisien n'a pas manqué sa sortie publique pour rectifier le tir au sein du club. 


Annoncé sur le départ, la star brésilienne est la première cible visée alors que ses nombreuses blessures et une nouvelle affaire extra-sportive ternissent l'image du club parisien. 

​Neymar a lui même fait part de ses envies de départ, estimant que son cas n'était pas jugé à sa juste valeur. Lésé par un championnat qui ne semble pas lui correspondre, l'ancien barcelonais ne serait pas contre un retour au bercail. 


Selon les derniers échos de RMC Sport, l'état-major parisien ne serait pas contre un transfert cet été en échange d'une belle enveloppe. Une information réfutée par le nouveau directeur sportif du club, Leonardo, qui s'est entretenu avec l'international brésilien. 


Désireux de conserver le joyau du club de la capitale, l'instigateur du projet parisien entre 2011 et 2013 compte bien construire un projet sportif autour de Neymar qu'il a qualifié "d'intransférable". La donne serait en revanche sensiblement différente dans l'esprit de Nasser Al-Khelaïfi qui s'attache avant tout à des valeurs.


"Je veux des joueurs prêts à tout donner pour défendre l'honneur du maillot et à s'inscrire dans le projet du club. Ceux qui ne veulent pas, qui ne comprennent pas, on se voit et on se parle. Il y a bien sûr des contrats à respecter (Neymar est sous contrat avec​ le PSG jusqu’en 2022), mais la priorité désormais est l'adhésion totale à notre projet. Personne ne l'a obligé à signer ici. Personne ne l'a poussé. Il est venu en toute connaissance de cause pour s'inscrire dans un projet."


Également concerné par ce recadrage public, ​Kylian Mbappé n'est pas en reste après ses récentes déclarations aux trophées UNFP.


"Il souhaite être davantage impliqué dans notre projet pour grandir avec l'équipe, le club. Mais je lui expliqué que les responsabilités, ça ne se demande pas. Il faut aller les chercher, parfois même les arracher. On n'attend pas, on provoque. Comme il est très intelligent, je suis sûr qu'il a compris. Est-ce qu'il sera toujours au PSG l'an prochain ? Je ne suis pas sûr à 100% mais à 200% ! Je ne lâcherai pas ce joueur "dingue"".


Voila qui a le mérite d'être clair.