Les Canaris seront prochainement rachetés par un richissime fond d’investissements, pour quelques 100 millions d’euros. Une somme de rachat plus grande que le PSG et l’OM.


La sensation du moment... Comme Bordeaux voilà quelques semaines, le ​FC Nantes n’appartiendra bientôt plus à la famille Kita. Convaincue par le groupe LFE Football Group Limited, la direction nantaise a décidé de laisser sa propriété, contre un gros chèque, de 100 millions d’euros. Une somme folle, nettement plus haute que celles récoltées par les anciens propriétaires du PSG en 2011 ou de l’OM en 2016.

Mais comment expliquer cela ? D’après les économistes Luc Arrondel et Richard Duhautois, auteurs du livre "L'Argent du Football", une telle différence s’explique par trois critères bien définis. D’abord sur le plan financier. A défaut de rouler sur l’or, le 12ème de la dernière Ligue 1 présente d’impressionnants bilans comptables depuis plusieurs saisons. S’ils ne cessent de progresser, les Jaune et Vert ont pour la première fois eu un déficit après la saison 2017-2018... à hauteur de 135 000€ seulement.


Des finances saines, et une cote historique


Un premier bon point, mais pas le seul. En plus de finances stables et saines, le FCN jouit d’une énorme cote sur le plan historique. Son passé glorieux et la ferveur de la Beaujoire représentent des atouts de poids pour les Nantais. Lors de l’exercice 2018-2020, ces derniers ont rempli leur stade à 71% en moyenne. Ce qui en fait le 6e meilleur club de Ligue 1 au classement.

Enfin, réside une approche stratégique. Alors que le championnat de France est en pleine expansion et que les droits TV ne cessent d’augmenter, les potentiels repreneurs affluent dans l’élite. Le FC Nantes entend donc en profiter, et il en a bien raison. Car contrairement à ses homologues ​marseillais ou ​parisiens, Kita va vendre son club au meilleur moment.


Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr