​Le ​Real Madrid vient d'annoncer sa quatrième recrue en la personne de l'international Français de l'​Olympique Lyonnais, Ferland Mendy. Recruté pour 48 millions d'Euros + 5 de bonus et un contrat de 5 ans, le Lyonnais continue de gravir les échelons. Portrait du futur latéral gauche du Real et retour sur sa carière carrière atypique et semée d'embûches qui l'aura conduit de la banlieue Parisienne à la capitale Espagnole.


Son parcours


FBL-FRA-LIGUE1-PSG-LYON

Si Ferland Mendy est aujourd'hui une valeur sure à son poste, qui lui a valu de gravir les échelons et devenir international Français et désormais joueur du Real, sa carrière aurait pu ne jamais avoir lieu. Né le 8 juin 1995 à Melun en banlieue ​Parisienne, le jeune Ferland commence sa formation à Ecquevilly avant d'intégrer les équipes de jeunes du Paris Saint-Germain. Si le ​PSG lui propose d'intégrer son centre de formation, un élément va perturber l'évolution du jeune footballeur âgé alors de 14 ans comme il l'expliquait dans les colonnes du Parisien.


"J’ai eu une arthrite à la hanche à 14-15 ans, se souvient-il. Mais je n’ai jamais baissé les bras. Même à ce moment-là, dans ma tête je me disais: c’est impossible que je ne remarche pas, que je ne rejoue pas au foot. Pendant trois mois, j’étais à l’hôpital Necker, plâtré. Ensuite, je suis allé faire une rééducation pendant six mois au centre de Bullion, près de Rambouillet. Là, j’ai pu enlever mon plâtre. Mais je suis resté en chaise roulante pendant un bon moment. Puis en chariot plat. Et petit à petit, ils m’ont réappris à marcher."


Une blessure qui aurait dû stopper les rêves et les espoirs du jeune Ferland Mendy, mais qui à force de travail et de détermination a su changer son destin.


"Je suis revenu (au PSG) après ma blessure, mais il ne faut pas se mentir, je n’étais pas du tout au niveau. Je réapprenais les bases du football, j’apprenais à contrôler, à faire des passes. Le club ne savait pas trop quoi faire avec moi, me faire venir au centre ou pas. Ils ont mis du temps, alors j’ai fait ma lettre de démission et je suis parti."


Après une saison au FC Mantois avec les moins de 19 ans en DH , Ferland Mendy se fait repérer par Le Havre avec lequel il s'engage afin d'intégrer l'équipe réserve. 


En avril 2015, grâce à la blessure de Mombris, il est titularisé pour la première fois en Ligue 2, face à Sochaux. Grâce à ses qualités offensives, il devient titulaire au Havre lors de la saison 2016/2017, saison où il se révèlera aux yeux du grand public et suite à laquelle il sera sélectionné dans l'équipe type de Ligue 2 de la saison. 


Forcément, avec ses remontées de balles, ses dribbles et ses centres, il est suivi par les plus grands clubs Européens et s'engage à ​Lyon le 29 juin 2017. En deux saisons à Lyon, Il aura notamment participé à 79 pour 3 buts et 7 passes décisives. 


Dans le Rhones, il aura tout connu, de la Ligue des champions, à sa première sélection en Équipe de France le 20 novembre 2018 face à l'Uruguay.  Désormais valeur sure à son poste, l'homme aux 2 sélections en  Équipe de France va donc découvrir la ​Liga, à 24 ans.


Son profil


 

FBL-EURO-2020-QUALIFIER-FRA-AND

Ferland Mendy a le profil du défenseur latéral recherché dans le football moderne. Rapide, le joueur d1m78 pour 73 kg est capable de prendre les espaces et de remonter le terrain pour aller proposer une solution sur son côté gauche et combiner avec les milieux ou attaquants en apportant un soutien offensif comme son poste le demande dans le football moderne. 


Il est capable de remonter le ballon proprement et ses qualités de dribble en ont fait un joueur indispensable dans le système de Bruno Génésio pendant ses deux saisons à Lyon. Sa qualité de centre permet également d'apporter le danger devant le but adverse. Grâce à sa pointe de vitesse, il constitue également un défenseur difficile de prendre à revers.


Quel rôle au Réal 



FBL-FRA-LIGUE1-LYON-PARIS

Au Réal, il aura la lourde de tâche de concurrencer Marcelo, un des meilleurs latéraux du monde. Certes en difficulté la saison dernière, le Real espère que la concurrence instaurée entre les deux hommes​ relance le Brésilien. En apprenant au côté d'un de Marcelo, il devrait parfaire sa formation du haut niveau. Á ​Madrid, Zidane attendra de lui qu'il répète le même type de performance qu'il aura réalisé à Lyon, et apportant son soutien offensif tout en étant présent défensivement. Si il n'arrive pas en tant que titulaire en puissance, Mendy représente toutefois l'avenir du club à son poste et devrait s'imposer face à Marcelo sur le court ou moyen terme.