Lors d'un entretien accordé à El Mundo, l'entraîneur d'Arsenal a savouré sa vie à Londres, en glissant un tacle aux observateurs du PSG.


Malgré les nombreuses critiques et autres moqueries sur son accent, Unai Emery aura au moins eu le mérite d'essayer de parler français quand il entraînait le ​PSG. Un bel effort réalisé par le technicien espagnol, qui n'avait jamais vécu en France auparavant. Et agacé par les mauvaises langues, l'ancien de Séville n'a jamais rien lâché.

Maintenant loin de l'Hexagone, il ne cache plus son amertume. Pour le montrer, il n'hésite pas à comparer avec le traitement que les médias anglais lui offrent. La simple différence selon lui : le respect. 


 "Arsenal est un très grand club, mais en même temps proche et affectueux. Tout le monde est prêt à aider. Le respect est le premier mot que vous ressentez, a-t-il confié lors d'une interview accordée au journal El MundoJe te donne un exemple, à mon arrivée à Paris, j'ai essayé de parler le français et la réponse fut des blagues sarcastiques à mon égard. À Londres, j'utilise un anglais très basique et tout le monde me sourit et me remercie d'avoir essayé."


Déçu et irrité, Emery gardera décidément de très mauvais souvenirs de son passage dans la capitale. Entre déceptions sportives et attitudes déplacées, le coach des Gunners n'a pas vu la vie en rose dans la capitale. 


Cette saison, il peut effacer ces maux en ramenant un titre important à ​Arsenal : la Ligue Europa, qu'il apprivoise tant. 


Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr