​Le Paris Saint-Germain a pris la décision de ne pas libérer Neymar avant le dernier match de la saison dans le cadre de la Copa América. 


Suspendu trois matches suite à son coup de sang sur un supporter rennais en finale de la Coupe de France, ​Neymar ne verra pas sa sanction réduite immédiatement malgré son appel et manquera par la même occasion la dernière échéance avec le club parisien. 

Absent du dernier match ​des Parisiens face à Dijon au Parc des Princes, l'international brésilien a été contraint par le club à suivre la rencontre depuis les tribunes. Il en sera de même pour leur dernier déplacement de la saison au Stade de Reims, alors que la star parisienne aurait souhaité écourter ses derniers jours à Paris pour rejoindre immédiatement la sélection brésilienne. 


En accord avec le club et Thomas Tuchel, les dirigeants parisiens n'ont pas souhaité faire du cas par cas afin d'éviter tout traitement de faveur. Egalement convoqués avec la Seleçao, Dani Alves, Marquinhos et Thiago Silva (blessé) disputeront encore un match vendredi prochain. La petite colonie brésilienne sera ensuite autorisée à faire leurs valises où ils sont attendus le 28 mai pour démarrer leur préparation. 


Pour rappel, ​le Brésil ouvrira les festivités face à la Bolivie le 14 juin prochain (15 juin à 1h30 du matin en France) alors qu'une question demeure toujours en suspens. Contesté pour conserver son brassard de capitaine, Neymar devrait avoir une discussion avec le sélectionneur du Brésil, Tite.


"Neymar a fait une erreur, c'est de sa faute. Je vais parler avec lui, je lui parlerai d'éducation. Je le ferai en tant que sélectionneur du Brésil, mais aussi en tant qu'être humain. Il sera question d'éducation et de principes."