​Lorsqu'il a prolongé son contrat l'an dernier, le champion du Monde a lui-même fixé le montant de sa clause libératoire, à 120 millions d'euros. Un coup bien réfléchi.


L'Atletico Madrid s'apprête à tourner l'une des plus belles pages de son histoire. À la fin de saison, les Colchoneros diront adieu à au moins cinq de leurs soldats, et non des moindres. Filipe Luis, Juanfran, Diego Godin, Lucas Hernandez et ​Antoine Griezmann s'en iront, laissant derrière eux des souvenirs impérissables. 

Et plus que les autres, le départ de l'attaquant français a été vécu ​comme un séisme à Madrid, tant par les dirigeants que les supporters de l'Atleti. D'autant que "Grizou" ne partira "que" pour 120 millions d'euros. Un montant presque ridicule, au vu du statut de l'international français et des prix actuels du marché, mais une opération rondement menée par le natif de Mâcon. 


Griezmann : Une clause à 120M€

D'après L'Equipe, Griezmann aurait fixé lui-même le montant de sa clause libératoire lorsqu'il a prolongé son contrat jusqu'en 2023 l'an dernier. Un moyen de mettre la pression à ses dirigeants, mais surtout de pouvoir partir pour un prix raisonnable en cas de mauvaise saison des Matelassiers.

Déçu de l'élimination européenne (en 1/8e) et de l'incapacité des siens à remporter la Liga une fois encore, Griezmann a donc eu de la suite dans les idées. Reste désormais à voir quel club le recrutera cet été, même si le ​FC Barcelone semble partir avec une belle avance sur le PSG ou encore le Bayern Munich. 


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr