Alors que l'Olympique de Marseille souhaite corriger le tir pour la saison à venir, Christophe Dugarry a approuvé la nouvelle politique sportive désirée par son président.


"Il va y avoir pas mal de changements. On sait qu'il va falloir prendre une autre direction, tabler davantage sur les jeunes, ce qui a déjà été amorcé avec Caleta-Car, Radonjic ou le temps de jeu accordé à Kamara et Lopez. Nous faisons un travail de fond considérable depuis presque trois ans sur la formation et nous commençons à en voir des résultats".


Dans sa dernière interview accordée à France Football, Jacques-Henri Eyraud a annoncé vouloir modifier la politique sportive de l'​Olympique de Marseille en vue de la saison à venir.

Un viragessentiel pour l'écurie phocéenne, qui a connu un exercice 2018-2019 assez calamiteux au niveau des résultats. Eeffet, au mieux, les hommes de Rudi Garcia peuvent espérer terminer à la cinquième place d​Ligue 1. Pas de coupe d'Europe donc pour le club sudiste, qui va devoir utiliser cette année de transition pour mieux se relancer sur la scène nationale et continentale. Au programme donc, de profonds changements, notamment au niveau de l'effectif, qui va sans doute être "alléger" des plus grosses masses salariales.

Pour finir, l'état-major de l'OM devrait donc permettre à des jeunes pépites de son centre de formation d'éclore au plus haut niveau en intégrant où en s'affirmant dans le groupe pro. Un projet qui plait à Christophe Dugarry, qui a donné son aval sur RMC Sports en rappelant toutefois l'importance non négligeable des supporters dans le fonctionnement de l'institution de la Canebière.


"Je ne suis pas contre l'idée, parce que je pense sincèrement que tu n'as pas le choix. Donc il faut t'adapter au football actuel. L'Américain, que ce soit celui de Marseille ou celui de Bordeaux, ce ne sont pas des Qataris, ce ne sont pas des philanthropes. Ils ne mettront pas des milliards sans retour sur investissement. Ce sont des gens très très riches, mais pas suffisamment riches quand on parle de l'économie du football.

Le problème c’est que si tu veux passer sur ce genre de projet, il faut, surtout à l’OM, que ce soit collégial et que tout le monde adhère au projet. Tu ne peux pas partir sur ce projet-là si tu n’y associes pas tes supporters. Parce qu’ils peuvent faire exploser le club. Il faudra que ce soit ultra clair, qu’il y ait des réunions, des explications. C’est pour moi la chose la plus importante. Parce que les supporters, c’est eux qui vont faire le projet"


Reste désormais à Jacques-Henri Eyraud et l'équipe dirigeanten place de passer à l'action lors du ​mercato estival.


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr