​La saison n'est pas tout à fait terminée mais le destin de l'OL semble scellé. Sauf catastrophe les Gones devraient s'adjuger une troisième place synonyme de qualification en tour préliminaire de la Ligue des Champions. Un podium acquis dans le sprint final qui ne fera pas oublier les échecs et les déboires d'une saison en demi-teinte. 


Très irrégulier en championnat

Si les Lyonnais semblent devoir arracher la troisième place, cela s'explique d'avantage par la faiblesse des concurrents que par un beau parcours en 2018-2019. Il y a quelques semaines encore, les Rhodaniens étaient au plus mal, enchaînant les défaites, confrontés à la gestion calamiteuse du cas Genesio et à la colère des supporters. 


Finalement la contre performance du voisin stéphanois face à Montpellier le week-end dernier et une belle victoire face à de très faibles phocéens devraient suffire à sauver la saison. Une saison faite de hauts et de bas comme souvent ces dernières années d'ailleurs : une belle victoire au Groupama Stadium face à Paris, et deux victoire face aux rivaux stéphanois et marseillais. 


À part ces coups d'éclats, les Lyonnais ont enchaîné les performances passables parfois catastrophiques comme face à Dijon, Nantes ou Monaco. Incapable d'inquiéter le PSG, l'OL n'aura même pas réussi à revenir à hauteur du dauphin lillois, un LOSC pourtant en pleine reconstruction.


Les chiffres et les stats illustrent bien cette saison en demi teinte, Lyon finira au mieux avec 72 points contre 78 l'an dernier et a perdu 8 fois cette année contre 6 fois l'an dernier. Enfin l'OL a régressé que ce soit en terme de buts marqués et de buts encaissés.

Catastrophique en Coupe

Là encore, les Lyonnais ont été fidèles à eux même dans les deux Coupes nationales. Voilà près de 5 ans que Lyon, deuxième budget français n'a pas atteint une finale. La dernière victoire remonte en 2012 face à Quevilly. Cette année, les Gones ont à deux reprises été éliminés à domicile, par Strasbourg et Rennes. L'élimination face au Stade Rennais après un match ahurissant de nullité a d'ailleurs scellée le destin de Genesio. Seule une victoire en Coupe aurait pu rendre honorable cette saison 2018-2019.


Pas de miracle en Ligue des Champions

Les choses avaient pourtant commencé de la plus belle des manières pour les Rouges et Bleus. Une très belle victoire face à City après une superbe performance collective permettait d'entretenir de beaux espoirs. Hélas comme en Championnat, l'​OL, malgré deux belles parties face à l'Ogre Citizen, n'a pas assuré face aux plus modestes équipes comme Hoffenheim et Donetsk. 


Lyon a tout de même accroché la deuxième place mais a du coup hérité du géant barcelonais. On retiendra certes une performance courageuse à l'aller mais cela n'aura pas suffi, au match retour les Gones subissent une lourde défaite au Nou Camp et s'effondrent totalement en fin de match (5-1) . Si la défaite est logique, on peut tout de même regretter un véritable manque de prise de risque et d'ambition. On aurait aimé plus d'audace de la part d'une équipe qui possède d'excellents joueurs de ballons comme Aouar, Fekir, Depay ou encore Ndombele. 

Les Tops Players

Dans cette saison moyenne, aucun joueur ne ressort réellement du lot tant l'OL a brillé par son irrégularité. On retiendra tout de même quelques noms. En premier lieu, Anthony Lopes : le portier lyonnais a porté son équipe enchaînant les performances de haute volée. Il est le taulier de cette équipe et a sauvé son équipe de nombreuses fois. 


On peut aussi citer Denayer,  Dubois ou Dembélé qui n'ont pas toujours été parfait certes, mais ont fait preuve de courage et de détermination. Des qualités trop rares dans cet effectif. Enfin Aouar, Ndombele et Depay ont montré de très belles choses mais ont été bien trop irréguliers.


Les Flops Players

Nabil Fekir : sa saison ne fut pas catastrophique en terme de performance pure, mais il ne s'est clairement pas montré à la hauteur de son statut. Le capitaine n'a pas réussi à endosser son rôle et a multiplié les contre-performances. Marcelo a lui connu une saison très difficile ponctuée de nombreuses bourdes. 

Clap de fin pour Genesio

L’entraîneur lyonnais a cristallisé les critiques et les tensions quasiment tout au long de la saison. Pour cause, il ne semble jamais avoir réussi à imposer sa patte sur son équipe. On n'a jamais distingué ses ambitions en terme de plan de jeu. Ironiquement surnommé Pep, l'ancien joueur a connu des moments difficiles. À sa défense, il n'a clairement pas été aidé par ses joueurs ni par son président, qui a géré de manière ahurissante sa non-prolongation de contrat. 


Un nouveau départ ?

La saison 2018-2019 aura clairement été décevante dans tous les domaines. Si les supporters ont connu quelques belles émotions face à City ou Paris, ils se sont aussi très souvent ennuyés et ont été parfois catastrophés par les performances calamiteuse de leur équipe. ​L'arrivée de Juninho et d'un nouvel entraineur devrait permettre un nouveau départ: espérons-le...


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr