​Après l'élimination prématurée en huitièmes de finale de Ligue des Champions contre Manchester United, le PSG a subi une autre humiliation ce samedi soir en s'inclinant aux tirs aux buts face à Rennes en finale de la Coupe de France (2-2 a.p. 6-5 t.a.b)​. À l'heure où les langues vont se délier pour trouver les responsables de cet échec, Marquinhos pourrait bien être pas exempt de tout reproche.

Le ​Paris Saint-Germain ne compte plus ses humiliations cette saison : l'élimination en Ligue des Champions contre Manchester United, celle en Coupe de la Ligue face à Guingamp, la raclée en Ligue 1 sur la pelouse du Lille (5-1) et enfin la défaite ce samedi soir en finale de la Coupe de France contre Rennes. 

Pourtant, le match contre les Bretons avait démarré sous les meilleurs auspices pour les Parisiens qui menaient de par deux buts d'avance après vingt minutes de jeu. Mais, les vieux démons ont plané sur le Stade de France et le Paris Saint-Germain a sombré pour finalement s'incliner lors de la séance des tirs aux buts. 

Au lendemain de la défaite, nombreux sont les observateurs à chercher des explications: faillite mentale et collective, le coup de sang de Kylian Mbappé tandis que Neymar accuse lui les jeunes joueurs du club de la Capitale. 


À cette liste, peut-être ajoutée la décision de Marquinhos, capitaine d'un soir en l'absence de Thiago Silva blessé, de tirer les penaltys en second et donc de courir après le score durant toute la série. Un choix surprenant alors que les statistiques démontrent que l'équipe qui tire en premier sort le plus souvent victorieuse de cet exercice. 


Après avoir demandé conseil à son compatriote ​Neymar, Marquinhos a privilégié le spectacle devant le kop parisien. Une décision qui pourrait bien avoir précipitée la défaite des siens.