C'était une soirée exceptionnelle pour le Stade Rennais qui n'avait plus remporté un titre depuis 48 ans et qui décroche une place pour la prochaine Ligue Europa. Mais c'était surtout un soir de revanche pour un joueur en particulier : ​Hatem Ben Arfa.

L'attaquant de Rennes avait connu une expérience compliquée au PSG et n'avait pas joué pendant une année entière après une brouille avec le Président Nasser Al Khelaifi. L'ancien marseillais a donc savouré sa victoire et a enchainé les déclarations visant son ancien président. En prenant soin de mentionner son ancien coéquipier, Adrien Rabiot dans une situation similaire. 


"Tout est remonté parce que ce ça a été vraiment très compliqué. Dans la vie, par rapport au président du PSG (Nasser Al-Khelaïfi), il ne faut jamais sous-estimer son adversaire, glisse-t-il d’abord. Un jour, il revient et il est plus fort. Comme il arrivera un jour où Adrien Rabiot va revenir et il va leur faire mal. C'est comme ça la vie. Il faut être juste. Il ne faut pas prendre les gens de haut. Il faut respecter l'humain. Et quand tu respectes l'humain, tout va bien. Mais quand tu ne respectes pas l'humain, à un moment donné, ça ne passe pas..."



Après avoir 'recadré' Nasser, Ben Arfa s'est gentiment moqué du Paris Saint-Germain qui n'en est pas à sa première 'remontada' cette saison. 


"C'est magnifique ! En plus, le PSG était au complet. C'était vraiment le gros PSG et on a fait une «remontada» (sourire). On a gagné. (sur la suggestion d’un confrère) Une «Rennesmontada» ! Mais ils ont l'habitude..."