En fin de contrat en juin prochain, l'avenir de Mario Balotelli à l'OM s'écrie en pointillés, la faute à plusieurs clubs Italiens.


​Mario Balotelli a signé un contrat de 6 mois à ​Marseille en janvier dernier. Invisible depuis le début de la saison à ​Nice, l'Italien est venue se relancer à l'​OM qui était à l'époque toujours à la recherche de son "grantatakan". Un bail de courte durée qui permettait à l'Italien de réaliser une bonne affaire comptable et à ​Marseille de ne pas prendre un gros risqué financier sur plusieurs saisons.


Et l'histoire d'amour a plutôt bien commencé. Entre un public qui ne demande qu'à aduler ses joueurs et un homme qui aime être au centre de l'attention, il ne pouvait pas en être autrement. Avec 7 buts en onze matchs sous le maillot ​Olympien, on peut dire que le challenge est réussi, au point que les dirigeants ​Marseillais songeraient à prolonger l'aventure du fantasque attaquant sous le maillot ciel et blanc.


Oui mais voilà, le retour en grâce de "​Super Mario" n'est pas passé inaperçu de l'autre côté des Alpes. Avec son statut d'agent libre l'été prochain, le transalpin a tout de la bonne affaire pour un club qui souhaite recruiter un attaquant de qualité à moindre coût. Ainsi, un avenir Italien semble se dessiner pour ​Balotelli.


Après avoir porté les couleurs des deux Milan, Brescia, en passe de retrouver la ​Série A et surtout Parme seraient sur les rangs pour lui offrir une nouvelle ​experience Italienne. Interrogé sur le sujet, le président de Parme, Daniele Faggiano n'a pas caché son intérêt pour le fantasque Italien.


"Balotelli est un joueur important, nous pensions qu’il pourrait bien faire à Parme et que Parme pourrait lui faire du bien, mais plusieurs facteurs entrent en jeu."


Un intérêt Italien qui pourrait donc contrarier les plans des dirigeants Olympiens, tant on sait la difficulté aujourd'hui de recruter​ un attaquant de poids à moindre coût. Aux ​Marseillais désormais de convaincre l'Italien. En lui offrant la ​Ligue des Champions ?