Alors que le Paris Saint-Germain a subi une lourde défaite dimanchface à Lille, Christophe Dugarry n'a pas compris la manière dont la direction a géré la situation.


​Fin de saison mouvementée pour l​Paris Saint-Germain. Après une nouvelle élimination précocen huitième de finale de Ligue des Champions face à Manchester le mois dernier, l'écurie francilienne n'a plus qu'à attendre la finale de Coupe de France - le 28 avril prochain contre le Stade Rennais - et célébrer son sacre dchampion d​Ligue 1. Le huitième de son histoire.

Eeffet, avec 17 longueurs d'avance sur Lillet seulement 6 journées à disputer, un retour des Dogues paraît de l'ordre du miracle. Problème, l'officialisation "mathématique" du titre parisien se fait attendre pour les hommes de Thomas Tuchel. Dernier faux pas en date, dimanche, quand la troupe du coach allemand a sombré sur la pelouse du LOSC, défaite 1-5 à la clé. Pirencore, l'infirmerie du PSG ne cesse de se remplir.

À l'issue de la rencontre, l'ancien technicien du Borussia Dortmund s'est mêmouvertement plaint aux journalistes du manque de joueurs. Un message qui ne devrait ni ravir sa hiérarchie, ni améliorer l'ambiance en interne. Du côté des spécialistes et consultants, la "crise" actuelle que traverse Paris fait aussi beaucoup parler. Sur RMC, Christophe Dugarry n'a en tout cas pas épargné l'équipe dirigeante en place. Résumé.


"On a l’impression que chacun analyse l’échec à sa façon et qu’on ne sait pas où ce club va. Tu as l’entraîneur qui te fait comprendre que c’est la faute d’Antero Henrique, le président qui veut te faire croire que c’est de la faute des arbitres. Les supporters qui te disent qu’ils n’en peuvent plus des starlettes, qu’ils n’ont pas de courage, etc...

C’est toujours la même chose, la saison du PSG termine toujours en eau de boudin, et tu vas repartir sur une année où tu n’auras pas appris des échecs différents parce que tu n’auras pas été capable de tirer les bons enseignements".


Un constat implacable qui vise principalement la communication du Paris Saint-Germain, qui sait d'ailleurs sans doute dans quel secteur il doit s'améliorer d'ici la saison prochaine.