Face à la presse, le manager du Real Madrid n’a pas manié la langue de bois, au moment d’évoquer l’absence de CR7.


S’ils ont longtemps durant essayé de le nier, les dirigeants du ​Real Madrid ont grandement pâti du départ de Cristiano Ronaldo l’été dernier. Parti en mauvais terme avec la direction, mais surtout en brouille avec le président Florentino Pérez, le Portugais a été catalogué comme « un joueur pas essentiel » au cours des derniers mois.

Pourtant, la réalité du terrain exprime bien le contraire. Car quelques mois après son départ, et la saison blanche du Real, seul Karim Benzema a tenu son rang en 2018-2019. Et l’absence de ​Ronaldo se fait bel et bien sentir, comme l’a confié Zinédine Zidane en conférence de presse.


«Le problème est que Cristiano est irremplaçable. Il est parti. Nous pouvons ramener les joueurs que nous voulons, aucun ne fera ce qu’il a fait. C’est la vie. Il a fait de grandes choses ici et nous en avons été ravis.»


Des propos dithyrambiques, qui ne manqueront pas de faire plaisir au joueur de la ​Juventus, qui s'était plus habitué aux critiques qu’aux compliments depuis son départ vers le Piémont. Cette saison, il a déjà inscrit 25 buts toutes compétitions confondues. 


Et s’il est bien parti pour remporter son premier Scudetto, la Juventus fait partie des grands favoris pour remporter la Ligue des Champions. N’en déplaise à la Maison Blanche ...