La 8ème édition de la Coupe du monde féminine aura lieu cet été à travers l'hexagone. Retour sur l'histoire de ce tournoi emblématique.


La première Coupe du Monde de l'histoire, masculine, a été disputée en Uruguay en 1930, avec seulement 13 pays dont l'équipe de France. Ce n'est qu'en 1991 que le tournoi féminin voit le jour. Cette première édition, en Chine, fut remporté par les Etats-Unis.

SOCCER-WOMEN'S WORLD CHAMPIONSHIP 1991

L'Américaine Michelle Akers a remporté le premier soulier d’or décerné au meilleur buteur de la Coupe du monde. Elle a réussi à marquer 10 buts en seulement 491 minutes, soit environ 6 matchs. Sa coéquipière, Carin Jennings, a remporté le premier titre de Meilleure joueuse de la Coupe du monde féminine.


Depuis 1991, sept éditions du tournoi ont eu lieu, puisque, comme chez les hommes, il se tient tous les quatre ans. L'édition 2019 se déroulera en France dès le 7 juin. Le football féminin a continué de se développer fortement avec 24 équipes participantes, soit deux fois plus que lors de la première compétition.

Contrairement à l'équipe masculine, l'équipe féminine des États-Unis s'est déjà établie en tant que championne du monde dans cette catégorie. De plus, elle est la nation ayant remporté le plus de Coupes du monde féminines, avec trois trophées au compteur. En plus de celui déjà mentionné en 1991, les Américaines ont à nouveau gagné en 1999 et en 2015, ce qui fait d'elles les tenantes du titre actuelles. Elles sont suivies de près par l’Allemagne, vainqueur à deux reprises en 2003 et 2007.

(FILE) FIFA Womens World Cup 2011 Takes Place In Germany

À partir de la Coupe du monde 2015, le nombre d’équipes est passé de 16 à 24, en raison de la popularité croissante du tournoi. Les quotas sont répartis dans les différentes confédérations:

- UEFA (Europe): 8 places

- AFC (Asie): 5 places

- CAF (Afrique): 3 places

- CONCACAF (Amérique du Nord): 3 places

- CONMEBOL (Amérique du Sud): 2 places

- OFC (Océanie): 1 place

* CONMEBOL ET CONCACAF se partagent les 2 places restantes.

Marta

Sur le plan individuel, la joueuse qui a marqué le plus de buts en Coupe du Monde est la célèbre​ Marta Vieira da Silva, véritable légende brésilienne, qui a remporté, outre la Coupe du monde, 6 prix consécutifs de Meilleure Joueuse de la FIFA (dont 5 consécutifs). Elle n'a cependant jamais remporté la Coupe du Monde avec la Seleção.


En Chine en 2007, le Brésil a accédé pour la première fois à la finale du tournoi, mais s'est incliné face à l’Allemagne. Cependant, elle a été la meilleure buteuse de la Coupe, avec sept buts, et est actuellement la femme qui a le plus de buts en Coupe du Monde Féminine, au nombre de 15. Martha, 33 ans, participera à sa cinquième Coupe du Monde cet été.

Hope Solo

Une autre légende du Football féminin est Hope Solo, la gardienne américaine, qui a disputé trois Coupes du monde, a été couronnée en 2015. Il faut souligner qu'elle est la seule joueuse à avoir remporté le titre de meilleure gardienne à deux reprises: en Allemagne en 2011 et au Canada 2015. En 2016, elle a pris sa retraite de l'équipe nationale américaine et ne participera donc pas à la Coupe du monde 2019 en France.

Cette année 2019 s'annonce comme une autre grande année de Coupe du monde, avec les nations des États-Unis, de l'Allemagne, du Brésil, du Japon, de l'Angleterre et de la Suède comme grands favoris. Les bleues, et leur capitaine Amandine Henry peuvent également créer la surprise à domicile. Le football féminin au niveau des clubs connait une croissance exponentielle. Nous pouvons donc espérer un football de haut niveau cette année.