Ce vendredi débutait la 32e journée de Ligue 1. Dans un premier temps ce sont Dijon et Amiens qui ouvraient le bal, se neutralisant sur un score nul et vierge. Dans la foulée ​l'Olympique Lyonnais perdait les pédales à la Beaujoire, s'inclinant 2-1 contre les Nantais.


Notre collaboration avec Opta Sports va vous permettre d'en savoir plus avant chaque match de notre championnat. Petit tour d'horizon des rencontres de ce samedi.


(#OMNO) Marseille – Nîmes

Samedi à 17h00 sur Canal+, arbitré par Frank Schneider.


L'OL permet à l'OM de rêver encore. Et pourtant, chaque semaine on dit que c'est fini pour le podium. Mais c'était avant que ​Lyon se craque une nouvelle fois, à Nantes. Donc ​l'Olympique de Marseille peut revenir à 5 points du podium si il gagne. Nîmes qui a déjà assuré son maintien ne viendra certainement pas en touriste au Vélodrome. Les Marseillais comptent bien prendre leur revanche du match aller.

Effectivement, Marseille et Nîmes ne se sont affrontés qu’une seule fois en Ligue 1 au 21e siècle, c’était lors du match aller justement, remporté le 19 août dernier par les Nîmois aux Costières (3-1). De plus, les Marseillais n'ont remporté aucun de leurs 3 matchs face aux promus en Ligue 1 cette saison, mais n’ont plus connu une saison dans l’élite sans succès face aux promus depuis 1978/79 (3 nuls et 3 défaites en 6 matchs). C'est maintenant ou jamais pour l'OM...


Sur la forme actuelle, l'avantage est nîmois. Les Crocos ont remporté leurs 2 derniers matchs de Ligue 1 (2-0 contre Caen et 3-1 contre Rennes), alors que l'OM, de son côté, n’a remporté aucun de ses 3 derniers matchs (2 défaites).


À domicile, Marseille reste sur 5 matchs sans défaite à en Ligue 1 (4 victoires), rendant même un clean sheet lors de 4 de ces 5 matchs.

En déplacement, Nîmes a perdu ses 3 derniers en Ligue 1, sa plus longue série de défaites hors de ses bases sur une même saison depuis 1991/92 (3 également).



Les chiffres clés!

5 : Mario Balotelli est le premier joueur de Marseille à marquer lors de ses 5 premiers matchs à domicile en Ligue 1 depuis Josip Skoblar (9) entre 1967 et 1969.

5 : Comme le nombre de buts inscrits par Antonin Bobichon depuis l’extérieur de la surface en Ligue 1 cette saison, aucun joueur ne fait mieux (à égalité avec Angel Di Maria).

7 : Comme le nombre de matchs joués au Stade Vélodrome par Mario Balotelli en Ligue 1. Il a la particularité d'avoir marqué chaque fois qu'il foule cette pelouse dans notre championnat (5 fois avec Marseille et 2 fois avec Nice).

10 : Comme le nombre de penalty concédés par l'OM en Ligue 1 cette saison, elle est l'équipe qui en a concédés le plus mais aussi celle qui en a encaissé le plus (9).


(#SMCSCO) Caen – Angers

Samedi à 20h00 sur Bein Sports 4, arbitré par Jérémy Stinat.


Avec 38 points Angers devrait se maintenir, ce qui est loin d'être le cas de Caen qui se bat pour sauver sa peau en Ligue 1. Pour Caen il faut la victoire et rien d'autre. Les Angevins iront, comme à leur habitude, très certainement jouer le nul. D'ailleurs, à l'aller, les deux équipes se sont quittées sur une score de parité (1-1).

Pour l'historique des confrontations, Caen n’a remporté aucun de ses 9 matchs face à Angers en Ligue 1 (7 défaites). Le SCO est d’ailleurs l’équipe que le Stade Malherbe a le plus souvent affrontée dans l’élite sans s’imposer. Pourtant le maintien passe par une victoire Caennaise, ça va être compliqué. D'autant plus que Caen a encaissé 2 buts ou plus lors de 7 de ses 9 matchs face à Angers dans l'élite.


Sur la forme actuelle, il n'y a pas une équipe pour rattraper l'autre. Caen n’a remporté qu’un seul de ses 13 derniers matchs en Ligue 1 (9 défaites), alors que les Angevins n’ont gagné aucun de leurs 6 derniers matchs (5 nuls, 1 défaite). Angers "Roi des nuls". Le SCO (à égalité avec Reims), est l'équipe de Ligue 1 qui a concédé, ou obtenu selon la vision de voir les choses de chacun, le plus de matchs nuls (14).


Caen, qui affiche 11 points à domicile après 15 matchs cette saison (plus faible total de l’élite), reste sur 6 matchs sans gagner à domicile (5 défaites), plus longue série en cours. De son côté, Angers n’a remporté qu’un seul de ses 11 derniers déplacements en Ligue 1 (3 défaites), vous la sentez la purge?


Les chiffres clés!

100 : S’il joue, Baptiste Santamaria disputera son 100e match de Ligue 1, tous avec Angers (1 but). Il a démarré 95 de ces 99 matchs comme titulaire.

1000 : Comme le nombre de matchs de Ligue 1 que comptera le SCO après cette rencontre. Angers va devenir lors de cette rencontre la 24e équipe dans l’histoire de notre championnat à atteindre la barre des 1000 matchs dans l’élite. Son bilan est de 327 victoires, 282 nuls et 390 défaites.


(#ASMSDR) Monaco – Reims

Samedi à 20h00 sur Bein Sports 6, arbitré par Willy Delajod.


L'ASM n'a plus le droit à l'erreur car la zone rouge n'est pas très loin et que le maintien est loin d'être assuré. De son côté Reims joue l'Europe et ne compte pas faire de cadeaux aux Monégasques. À l'aller, le Stade de Reims s'était imposé 1-0.

Au niveau de l'historique des confrontations, ​Monaco n’a perdu qu’un seul de ses 14 derniers matchs face à Reims en Ligue 1 (9 victoires), mais n'a remporté qu’une seule de ses 3 réceptions des Rémois. D'autre part, l'ASM n’a perdu aucune de ses 17 dernières réceptions d’un club promu dans l'élite (10 victoires). Mais cette saison Reims l'a déjà prouvé, ce n'est pas un promu comme les autres...


Effectivement, Reims n’a perdu qu’un seul de ses 8 derniers matchs à l’extérieur en Ligue 1 (2 victoires). Mieux il n’a perdu qu’un seul de ses 15 derniers matchs (6 victoires).

À l'inverse Monaco va mal. Les joueurs de Jardim n’ont remporté qu’un seul de leurs 5 derniers matchs de Ligue 1 (3 nuls, 1 défaite), après avoir gagné 3 de ses 4 précédents (1 nul). Pire, ils ont perdu 8 matchs à domicile en Ligue 1 cette saison (3 victoires), égalants d’ores et déjà leur total le plus élevé sur une saison dans l’élite, datant des saisons 1971/72 et 2008/09.


Quand on regarde l'effectif des deux équipes cette saison, les positions au classement seraient inversées que tout le monde trouverait ça logique. Pourtant Reims joue l'Europe quand Monaco joue sa survie. Une défaite monégasque les plongerait dans une nouvelle crise. Un entraîneur licencié deux fois par la même équipe dans une même saison, déjà vu?


Les chiffres clés!

10 : Comme le nombre de buts inscrits par Rémi Oudin en Ligue 1 cette saison. Si il marque lors de ce match, il deviendra le premier milieu de terrain à dépasser la barre des 10 buts pour sa première saison dans l'élite depuis Javier Pastore avec Paris en 2011/12 (13 buts).

11 : Comme le nombre de buts encaissés de la tête par Monaco en Ligue 1 cette saison. Aucune équipe n’en a encaissé davantage (à égalité avec Rennes).

100 : Comme le nombre de matchs de Ligue 1 qu'aura disputé Kamil Glik si il joue (tous avec Monaco). Il a marqué 10 buts dans l’élite depuis son arrivée en 2016/17, meilleur total parmi les défenseurs.


(#RCSAEAG) Strasbourg – Guingamp

Samedi à 20h00 sur Bein Sports 8, arbitré par Antony Gautier.


Si Strasbourg ne joue plus grand chose en cette fin de championnat, Guingamp doit encore sauver sa peau. Bien que dernier de Ligue 1, l'EAG possède encore les moyens de se battre pour le maintien. Mais pour ça, il faudra gagner en Alsace. Et ça, c'est pas gagné justement...

À l'aller, les deux équipes s'étaient quittées sur un score nul 1-1.

Côté historique, le bilan des confrontations entre Strasbourg et Guingamp à La Meinau en Ligue 1 est parfaitement équilibré (3 victoires de chaque côté et 1 match nul). Le Racing n'a d'ailleurs remporté aucun de ses 4 derniers matchs contre Guingamp.


Sur la forme actuelle, avantage Guingamp également. Les Bretons n’ont perdu que 2 de leurs 7 derniers matchs de Ligue 1 (2 victoires). De son côté, Strasbourg n’a remporté qu’un seul de ses 9 derniers matchs en Ligue 1 (3 défaites).


Par contre, les Strasbourgeois ont l'énorme avantage de jouer à domicile. Et cette saison plus que jamais puisque le Racing n’a perdu qu’un seul de ses 8 derniers matchs à domicile en Ligue 1 (3 victoires). À l'inverse, l'EAG n’a remporté qu’un seul de ses 10 derniers déplacements (7 défaites).


Les chiffres clés!

14 : Comme le nombre de matchs à domicile (sur 15) durant lesquels Strasbourg a scoré. Seul le Paris Saint-Germain a marqué plus souvent dans son antre (16/16).

994 : Comme le nombre de minutes (sur 2790 jouées) durant lesquelles Guingamp a été mené au score cette saison, c’est plus que toute autre équipe.