​Alors oui, la saison n'est pas encore terminée, il reste encore 7 journées et beaucoup de choses peuvent encore changer. Certains ont tout à gagner, d'autres risquent de tout perdre. Néanmoins, je pense qu'il n'est pas trop tôt pour affirmer que cette saison ne restera pas dans les annales du football français. 


Un PSG qui écrase tout

Déjà de par l'absence totale de suspens autour du titre de champion, certes nous savons que le PSG domine depuis longtemps la L1 de la tête aux épaules. Mais tout de même, le club de la capitale n'a plus quitté le trône de leader depuis le 19 août au soir de la deuxième journée de L1. Jamais cette saison, le ​PSG n'a été inquiété. 


Où sont l'OM, l'OL et Monaco ?

Les moyens du PSG sont immenses mais cela justifie-t-il que  l'​OL soit relégué à 25 points du PSG, que l'OM se situe à 33 unités de son rival ? Ces deux clubs ont respectivement la neuvième et la douzième place au classement des défenses et ont déjà plus été battus cette saison qu'au cours de toute la saison dernière. Les Phocéens avaient inscris 64 buts l'an dernier après 31 journées contre 47 cette saison après le même nombre de matchs.


Aulas n'a pas réussi à gérer le cas Genesio et les talents ont déçu (Fekir, Depay, Aouar...). La fin de saison s'annonce pénible sur les bords du Rhône. À ​Marseille, la fracture est totale entre Rudi Garcia et les supporters. Les récents aveux de Thauvin témoignent d'une saison ratée et d'une résignation totale.


​Monaco, vice champion en titre, a connu une première partie de saison catastrophique et seul un mercato d'hiver très conséquent va permettre au club du Rocher de se sauver, cette saison n'en restera pas moins un échec. L'OM, l'OL et l'ASM ont donc déçu.

Mais il y a tout de même un rayon de soleil dans cette saison en L1, c'est bien sûr le LOSC. Au bord de la relégation l'an passé, Lille apparaît comme solide dauphin du PSG. On peut aussi citer Reims. Le promu réalise une belle saison avec un jeu plaisant et de belles intentions.  


Bordeaux : Symbole de médiocrité

Malgré tout, de très nombreuses équipes ont déçu leur supporters. Parmi celles que je n'ai pas encore cité, il y a Bordeaux. La situation des Girondins, pourtant place forte du football français et club historique, illustre bien la médiocrité de notre ​Ligue 1. Ils occupent actuellement une très modeste treizième place pour le septième budget de L1. 


Des entraîneurs qui se succèdent, un projet économique flou, un stade vide (50% de remplissage et une baisse moyenne de 5000 supporters par match). Le FCGB symbolise malheureusement un peu notre football français. 


Je n'évoquerai pas le cas du F.C Nantes autre club historique, tant cette saison fut terrible, marquée par la disparition d'Emiliano Sala. Il est vraiment temps que la saison se termine pour les Canaris. 

Un spectacle décevant

Au delà des chiffres, c'est bien le spectacle proposé en Ligue 1 qui peut laisser à désirer. Le nombre de but par match atteint cette saison 2,5 buts par match contre 2,72 l'an dernier tout en sachant que le nombre de penaltys a explosé cette saison grâce à l'introduction du VAR. Mais au delà des buts, nous avons assisté à beaucoup trop de "purges" cette saison. 


La finale de la Coupe de la Ligue a certainement été l'apothéose de cette absence de spectacle. Cependant il ne faut pas trop noircir le tableau, certaines "petites" équipes tentent de produire du beau jeu comme Nîmes par exemple. Strasbourg a également montré un beau visage et leurs fans n'oublieront pas cette saison marquée par un titre.


Le meilleur est à venir.

Espérons que la saison prochaine soit plus réjouissante. L'OM et l'OL se doivent de titiller le PSG et de faire cesser ce règne sans partage. Il faudra que Lille continue de progresser malgré la vente probable des cadres. Ce sera peut-être un nouveau départ pour Bordeaux. Pour Nantes, ça ne pourra pas être pire.