Invité du Canal Football Club, Yann Mvila en a profité pour s'exprimer sur son parcours ainsi que sur son avenir à ​Saint Etienne.



Pièce maitresse du milieu de terrain , l'ancien international français s'est exprimé hier soir sur le plateau du Canal Football Club. Il a été questionné tout d'abord sur les objectifs de son club pour la fin de saison.




"Est-ce qu’on regarde devant nous au classement ? Moi, personnellement oui. Dans le car j’ai regardé sur mon téléphone le match de Lyon. C’est sur qu’on avait une belle carte à jouer à Amiens pour se rapprocher un peu des Lyonnais. On a pris un point mais on avait l’objectif d’en prendre trois. Si on avait perdu hier, je ne serais pas venu au CFC."


Le joueur de 28 ans est ensuite revenue sur sa carrière, qui l'a vu quitter ​Rennes pour signer dans le club Russe du Rubin Kazan. Une expérience qui semble-t-il a laissé quelques regrets au joueur.


"Pourquoi je suis parti au Rubin Kazan ? C’était le moment pour moi de partir du Stade Rennais. Est-ce que j’aurais pu faire une plus grande carrière ? Peut-être. Le Rubin Kazan était le seul club qui était prêt à mettre l’argent que demandait Rennes. J’avais d’autres clubs, notamment QPR. J’avais eu Harry Redknapp que j’avais eu à plusieurs reprises mais il manquait quelques millions. J’étais redevable envers Rennes, qui a gagné de l’argent grâce à mon transfert. Ce départ au Rubin Kazan a un peu ralenti ma carrière mais c’est le passé."


Concernant l'avenir du joueur du Forez, le numéro 6 des verts a tenu à rappeler qu'il s'épanouissait dans son club, sans pour autant savoir de quoi son avenir sera fait. 

"Aujourd’hui je suis très heureux et épanoui. Le coach Gasset a une très grande confiance en moi. Ça m’a permis de rejoindre plus facilement l’ASSE. Est-ce que j’ai envie de me stabiliser à Saint-Etienne ? Tout se passe bien pour le moment. Je suis au top de ma forme. Après, dire si je vais me stabiliser ou pas, je ne pourrai pas le dire maintenant. A la base, je ne devais rester que six mois, quand j’avais eu le coach Gasset je ne devais rester que six mois. Là, ça fait un an et demi que je suis là-bas. Je me plais bien, tout se passe bien. Mais on verra. Est-ce que je rêverais de jouer la Ligue des champions ? Oui. Je ne l’ai jamais jouée" 


Un joueur qui semble aussi serein dans la vie que sur le terrain. Un joueur ambitieux, comme son club. Espérons que cela suffise pour le conserver.