​Victime de cris racistes lors de la rencontre opposant la Juventus de Turin à Cagliari, Blaise Matuidi a clairement fait savoir à ses coéquipiers qu'il quitterait le terrain si la situation devait se reproduire.


Problème récurrent en Italie depuis plusieurs années, le racisme est un fléau qui touche le football et le sport en général dans le monde. Plus marqué en Italie, ces actes contribuent à dénoter l'image du football italien alors que peu de voix s'élèvent contre ces actes répréhensibles. 

Une nouvelle fois victime de cris racistes pendant la rencontre face à Cagliari, tout comme son coéquipier Moise Kean, qui aura déclenché "la fureur" de la Curva suite à sa célébration jugée "polémique" par Leonardo Bonucci, Blaise Matuidi entend bien faire entendre son mécontentement, selon Tuttosport, en menaçant de quitter le terrain si de tels événements venaient à se reproduire. 


"Blaise est vraiment désolé. Et, il nous a dit que la prochaine fois, il quitterait le terrain. (Miralem Pjanic)"


Déjà observé par le passé, Mario Balotelli avait fait l'objet de gestes à connotations racistes lors d'une rencontre face à l'AS Rome. Le fantasque buteur italien avait lui aussi posé un ultimatum auprès de ses coéquipiers et plus largement auprès de la Ligue pour faire taire ce type de comportement. 

Si les médias et les acteurs du football se sont montrés discrets au moment d'apporter leur soutien aux deux joueurs de la Juve, nul doute que ​la Ligue italienne devrait une nouvelle fois sévir pour redorer une image en berne. 


En décembre, l'Inter Milan avait été sanctionné de deux matches à huit clos après les cris racistes émis à l'encontre de l'international sénégalais Kalidou Koulibaly. Une décision perçue par certain comme excessive et qui ne devrait pas être reconduite pour la rencontre entre Cagliari et la Vieille Dame. Une peine d'amende et de sursis devrait être prononcée prochainement.