​Le héros de Salzbourg s'est confié à BeIN Sports sur son attachement à l'OM. S'il ne pensait jamais jouer en Ligue 1, il ne regrette pas d'avoir rejoint la Canebière.


Pour Rolando, l'aventure phocéenne n'aura pas toujours été rose. Arrivé dans l'indifférence la plus générale dans les dernières encablures du mercato estival 2015, le défenseur portugais a rapidement payé des débuts timides et quelques erreurs évitables, avant de devenir la tête de turc du public de l'​Olympique de Marseille

Mais il n'a rien lâché, et après être passé proche d'un départ à plusieurs reprises, il a définitivement gagné sa place dans le groupe l'an dernier. Notamment grâce à son but décisif en demi-finale de la Ligue Europa contre Salzbourg. Rolando est désormais un ancien de l'OM, un club dans lequel il aurait pourtant jamais cru évoluer, comme il l'a confié au média portugais Tribuna Express.


"J'avais eu plusieurs contacts, mais rien qui nous intéressait le FC Porto ou moi. Porto achète Brahimi via Doyen et c'est à travers ces personnes que nous apprenons que l'OM est intéressé et la situation se débloque. Sincèrement, je ne pensais pas venir en France, parce que je n'avais pas été bien reçu lorsque j'avais effectué des essais en France, étant jeune. J'étais aussi passé par Toulouse où je n'avais pas été bien traité. Mais quand Marseille est venu, je ne me suis même pas dit que c'était la France, parce que c'est un grand club. Et j'ai pris la bonne décision."

Un avenir tout tracé ?

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-LYON

Après une grave blessure en fin de saison dernière, le "Colosse du Cabo Verde" avait été récompensé de son sérieux, ​en prolongeant son contrat d'une saison sur la Canebière. Mais, après avoir rendu de fiers services cette saison encore, il a été relégué loin des terrains par la jeune paire Kamara - Caleta-Car. Ce qui devrait définitivement sceller son sort, loin de l'OM.

Cela tombe bien, il dispose de plusieurs options selon ses dires. "Mon agent reçoit des propositions. Si je reviens au Portugal, honnêtement, ce ne sera qu'au FC Porto ou à Belenenses. J'ai envie de découvrir quelque chose de différent avant de terminer ma carrière. Un championnat où je peux prendre un peu de plaisir. Tout est ouvert, l'Asie ou même les Etats-Unis."


À lui d'être sérieux jusqu'en mai prochain, pour convaincre le club phocéen ou bien un autre club de lui offrir un contrat.