Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a blanchi le ​Paris Saint-Germain concernant l'enquête dans le cadre du respect du fair-play financier lors des transferts de Neymar et de Kylian Mbappé.


Le TAS blanchit le Paris Saint-Germain


"Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rendu sa décision dans le cadre de la procédure d’arbitrage entre le club de football français Paris Saint-Germain Football SASP (Paris Saint-Germain) et l’Union des associations européennes de football (UEFA). L’appel interjeté devant le TAS le 3 octobre 2018 par ​Paris Saint-Germain contre la décision rendue le 19 septembre 2018 par la Chambre de jugement de l’Instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA (ci-après « ICFC de l’UEFA ») (la décision attaquée) est admis et la décision attaquée est annulée. La décision rendue le 13 juin 2018 par la Chambre d’instruction de l’ICFC de l’UEFA, par laquelle l’enquête sur la conformité du Paris Saint-Germain au règlement du fair-play financier de l’UEFA a été clôturée, est donc définitive " a ainsi déclaré le TAS dans un communiqué. Une décision saluée dans la foulée par le club de la capitale.



"Le Paris Saint-Germain prend acte de la décision du Tribunal Arbitral du Sport de Lausanne (TAS) rendue ce jour en sa faveur. Cette décision invalide le renvoi de son dossier par la Chambre de jugement de l’ICFC devant la Chambre d’instruction de ce même ICFC. Elle fait suite à l’appel porté par le Club parisien le 3 octobre dernier devant le TAS. La décision prise par la Chambre d’instruction de l’ICFC le 13 juin 2018 est entérinée. Le Paris Saint-Germain entend désormais poursuivre sereinement son développement. Le Club fait valoir qu’il a toujours respecté les règles et s’est toujours efforcé de répondre avec sérénité et transparence aux demandes réitérées de l’UEFA et de l’ICFC, tant sur le plan de la forme que du fond."


Un poids en moins désormais pour les dirigeants du ​Paris Saint-Germain.