​Après des prestations remarquées en Liga ZON Sagres, la jeune pépite portugaise ne cesse d'attiser les convoitises en Europe. La future star du football portugais ne serait d'ailleurs pas insensible à deux clubs espagnols.


Dans un entretien accordé à Marca, João Felix, du haut de ses 19 ans, est la nouvelle révélation du football portugais depuis le début de la saison. Symbole du renouveau lisboète en championnat (1er à égalité avec le FC Porto), le jeune prodige s'est confié sans détour sur son projet avec le Benfica Lisbonne avant d'évoquer ses destinations privilégiées pour jouer "chez un grand d'Europe". 

Alors que sa clause libératoire a été fixée à 120 millions d'euros pour un contrat qui expirera en 2023, le président benfiquiste, Luis Filipe Vieira, conscient de l'intérêt de grosses cylindrées pour son poulain, souhaiterait rehausser la clause de son joueur à 200 millions d'euros. Une somme qui pourrait refroidir plus d'un concurrent mais pas le principal intéressé, qui reste principalement concentré sur la fin de saison avec le club lisboète. 


"Oui, ce sont peut-être des chiffres fous mais moi, je ne prête pas attention au marché, ni aux valeurs, ça ce sont des sujets d'agents et de présidents. Moi, je me contente de jouer. Le football espagnol est celui qui m'attire le plus. ​Le Barça et​ le Real Madrid sont deux des meilleures équipes du monde, je les suis depuis tout petit. Mais aujourd'hui, je veux être ici, je me sens très bien à Benfica."

Un discours nuancé qui laisse légèrement une porte entrouverte aux deux mastodontes du football espagnol qui pourraient s'aligner sur la clause libératoire du joueur l'été prochain. 

Auteur de dix buts et quatre passes décisives en dix-huit matches de championnat, João Félix pourrait cependant poursuivre l'aventure une saison de plus avec pour objectif de s'aguerrir sur la scène européenne. 


"En ce moment même, je pense à Benfica. On arrive sur une fin de saison avec une lutte très serrée pour le titre. Je ne peux pas penser à tout ce qui se passe autour de moi. Mon rêve est toujours de jouer dans des grands clubs, jouer de grandes compétitions, mais comme je l'ai dit, je suis ici et je suis très heureux à Benfica, qui fait aussi partie des grands d'Europe."

Peu importe la trajectoire choisie la saison prochaine, il ne fait nul doute que les dirigeants lisboètes seront ouverts aux négociations dans l'hypothèse d'une grosse offre ​au mercato estival.