Le 80ème Classique de l’histoire s’est décidé sur quelques coups de génie. Dans une rencontre très équilibrée, et un peu électrique, les Parisiens se sont imposés sans dominer ouvertement. 


Les Marseillais se sont montrés combatifs, ont évolué très haut, et se feront finalement surprendre en contre. L’explosion de Mandanda à la 62’, et le coup-franc de Di María ont scellé l’issue, qui aurait pu s’alourdir si Pelé n’avait pas stoppé le penalty de Mbappé. Seul point noir de la soirée, les sorties sur blessure de Thomas Meunier et de Dani Alves.


A. Areola - 5,5 : Rassurant dès ses premières sollicitations, le gardien de 26 ans n’a pas été très sollicité dans cette rencontre. Il ne peut rien sur la frappe croisée de Valère Germain juste après le retour des vestiaires.


Marquinhos - 5 : Le défenseur brésilien de 24 ans, s’il a perdu quelques duel aériens, il s’est montré solide dans ses interventions. Ses montées ne se sont pas révélées décisives.


T. Silva - 5,5 : L’ancien du Milan AC a parfaitement assuré son rôle de patron de la défense… Sauf au retour des vestiaires, où son petit retard sur Valère Germain se paye cash. Ses balles longues ont souvent été dangereuses


P. Kimpembe 5,5 : Le Français de 23 ans, sans briller, a été solide défensivement. Très peu en vue offensivement.


M. Veratti - 6,5 : L’Italien a comme souvent été très bon dans la conservation de balle, et très appliqué dans les relances. Mais il a parfois manqué de rythme, à l’image de sa passe qui a tardé pour le but signalé hors-jeu de Di Maria à la 16’.

T. Meunier - 5,5 : Très remuant offensivement, le Belge a tenté des choses devant. Très propre aussi défensivement, jusqu’à sa blessure à la cheville à la 33’. Il sera remplacé par Kehrer (5). L’Allemand est bien rentré dans la rencontre, et il est au départ du premier but. Plus laborieux par la suite.


D. Alves - 4 : Pas toujours dans le bon tempo, l’ancien Barcelonais a perdu trop de ballons durant sa demi-heure de jeu. Sa blessure au genou l’a poussé à quitter la pelouse au profit du jeune Colin Dagba (5). Sans briller, le jeune français de 20 s’est quand-même bien adapté dans l’entrejeu parisien.


L. Paredes - 4,5 : Si sa présence au milieu de terrain s’est parfois révélée précieuse dans le jeu court, l’Argentin a été imprécis dans ses balles longues. En charge de tirer les corners, ceux-ci n’ont trouvé personne. Ses rares frappes ont été imprécises.


L. Kurzawa - 4 : L’ancien Monégasque n’a pas été beaucoup sollicité sur son couloir gauche. Il a semblé très nerveux, et ne s’est pas toujours montré très précis quand il a voulu accélérer le jeu. Parfois en retard défensivement. Remplacé à la 80’ par un Bernat appliqué.

K. Mbappé - 6 : Le jeune champion du monde a fait parler sa meilleure qualité : sa vitesse. Ses appels, ses prises des balles et sa qualité de frappe ont fait la différence juste avant la mi-temps. Le jeune prodige a moins été en situation dangereuse en seconde période. Il loupe un penalty anecdotique dans le temps additionnel.

A. Di María - 9 : Très en vue devant, il a dynamité le jeu parisien. ​L’Argentin a été précieux de par sa vitesse et sa technique balle au pied, pour conserver la balle et distribuer. Ses bons appels auraient pu faire être décisifs dès 16’ si Verrati avait été plus rapide. Il réalise un contrôle exceptionnel pour donner un bon ballon à Mbappé sur le premier but. Il se crée tout seul son occasion sur le deuxième but ; et met tout le monde d’accord sur son coup-franc exceptionnel à 28 mètres des cages. Incontestablement le meilleur parisien ce soir.


​​