Neuf mois après sa démission, Zinedine Zidane est de retour sur le banc Merengues, et dès son premier match, il impose de nouveau son style. 

Zinedine Zidane

L'ancien international français a été accueilli hier comme un roi à Santiago Bernabéu et il s'est montré à la hauteur de cet honneur.  Lors de la victoire 2-0 face au Celta Vigo, il n'a pas hésité à changer la composition de départ du Real Madrid, avec le retour de 5 joueurs : Keylor Navas, Marcelo, Marco Asensio, Isco et Gareth Bale. 

Le retour des "bannis" de Solari" s'est montré gagnant, les deux buts de la victoire ayant été marqués par Isco et Bale, ce que le nouvel entraîneur a apprécié, déclarant: 


"Personne ici, ou ailleurs, ne peut enlever ce que ces joueurs ont fait ici. [...] J'ai une équipe de 23, 24, 25 joueurs et je compterais sur chacun d'eux. " 


L'entraineur madrilène a aussi expliqué qu'il y aurait des changements au club cet été, mais que d'ici là, il jugera les performances de ses joueurs, match après match. Chaque joueur devrait alors avoir sa chance de faire partie du 11 du Real Madrid version Zidane 2.0, d'ici la fin de saison. 



Au niveau du poste de gardien, la décision de titulariser Keylor Navas, samedi, a généré de nombreux débats.

Alors qu'aucune hiérarchie ne semble être définie par l'entraineur, celui-ci ayant expliqué:    


"Aujourd'hui Keylor a joué, et Thibaut jouera aussi, et nous avons Luca (Zidane) comme numéro 3 [...] Madrid a besoin de deux, trois, quatre grands gardiens." 


Ce samedi, Zinedine Zidane a repris ses marques à Madrid de la meilleure des façons, même s'il faut rester prudent, le technicien a effectué des choix forts qui ont eu un vrai impact sur son équipe. 


Un début rêvé pour l'ancien Tricolore, qui pourrait presque faire oublier l'élimination du Real en Ligue des Champions