​La "grande gueule" du football français n'a vraiment pas apprécié le comportement de l'UEFA, vis-à-vis de Rennes en Ligue Europa.


Pleins de souvenirs, mais aussi de regrets, le Stade Rennais a quitté la C3. Jeudi soir, les hommes de Julien Stéphan ont concédé ​une lourde défaite (3-0) contre Arsenal et dit adieu à leur avance prise au match aller. Dominés dans le jeu, les Bretons n'ont également pas été aidés par l'arbitrage, assez favorable aux Gunners sur leur deuxième but. 

Un énième affront pour les clubs français en Coupe d'Europe cette saison, mais surtout un manque de respect aux Rennais, comme l'a exprimé Pierre Ménès sur son ​blog.


"J'ai l'impression que l'UEFA n'a absolument pas respecté le club breton, qui doit être considéré - peut-être à juste titre mais ça ne devrait pas entrer en ligne de compte - comme un nain au niveau européen. Entre l'inversion des matchs (et on constate avec les scores de l'aller et du retour à quel point cette inversion a eu son importance), la requalification de Lacazette à 48 heures du match (le genre de chose qui n'arrive quasiment jamais avec l'UEFA) et l'arbitrage de monsieur Treimanis que je qualifierais 'd'arbitrage à charge', les chances des Rennais de pouvoir conserver leurs deux buts d'avance étaient quasiment nulles"


Un coup de gueule compréhensible et plutôt justifié, tant les Rouge et Noir ont dû composer avec plusieurs handicaps lors de cette double-confrontation. Bien évidemment, l'élimination est également due au talent des ​Gunners, mais le Stade Rennais n'a certainement pas à rougir de sa prestation.