​Ce jeudi à 14h a eu lieu la conférence de presse de Didier Deschamps où il a dévoilé sa liste pour les matchs face à la Moldavie (22 mars) et à l'Islande (25 mars) dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020. Après la révélation de cette liste, le sélectionneur de l’​Équipe de France a répondu aux questions des journalistes. Voici les déclarations à retenir de cette conférence.


Didier Deschamps est tout d'abord revenu sur les absences des deux attaquants en pleine forme, qui sont Alexandre Lacazette et de Wissam Ben Yedder :


"Je ne pense pas qu'ils seront contents. Ils ont un profil tous les deux plus proches par rapport à Giroud qui a un profil différent.Ils le mériteraient. Je fais ce choix aujourd'hui. Je le fais depuis un moment. Je leur dis juste de continuer. Il n'y a pas de vérité sur le moyen ou long terme. Juste celle d'aujourd'hui qui ne va pas dans leur sens. ".


Ainsi que sur l'absence de Clément Lenglet alors qu'il est devenu le véritable patron de la défense barcelonaise


"Clément et d'autres joueurs peuvent également frappé à la porte de l'Equipe de France. Je ne peux pas tous les prendre non plus mais c'est des choix qui sont difficiles. Dans ma logique de sélection, l'expérience et le vécu, malheureusement pour ceux qui ne sont pas venus, sont des points importants pour maitriser les rencontres lors du prochain stage. Mais il est très performant, il montre une progression constante et il fait partie des défenseurs centraux qui ont un très bon niveau mais qui n'ont pas, de ma faute, d'expérience internationale.


Ensuite, Tanguy N'dombele a reçu les éloges de son entraineur national : 


" Il a de la puissance, une agilité technique. Il n'a pas trop de soucis avec le ballon. Il a encore une marge de progression. Il devra gagner en régularité. Par moments, il peut avoir quelques difficultés dans l'enchainement. Il a un potentiel énorme" a confié le champion du monde 98.


Puis c'était au tour d'Anthony Martial, de nouveau sélectionné, de les recevoir :


"Quand il est en pleine possesion de ses moyens, il a cette faculté à éliminer, faire des différences, marquer. C'est des qualités importantes. Il a des qualités très intéressantes".


Le sélectionneur français a également garantit que les joueurs comme Olivier Giroud et Steve Mandanda ne sont pas sûr d'être sélectionnés pour l'​Euro 2020 : 


"Ce n'est pas une question d'âge. A eux de faire en sorte de se maintenir à leur niveau. Est-ce que ce sera le cas dans six mois, ou un an ou à l'Euro ? A la Coupe du Monde, ils étaient 12 à ne pas être là à l'Euro. La situation peut changer. Ce n'est pas cloisonner".


Il est ensuite revenu sur le surprenant choix portant sur Lavin Kurzawa au poste de latéral gauche alors qu'il n'a plus joué avec les Bleus depuis novembre 2017 face à l'Allemagne


"Kurzawa, c'est n'est pas par défaut. Il revient et fait voir des choses intéressantes. Il ya moins de concurrence. Il y a pas mal de blessures, notamment Ferland Mendy hier soir. Sur les 3-4 matchs du PSG, il est sur le bon chemin".


Enfin, le sélectionneur français est revenu sur le retour de Zinedine Zidane au Real Madrid : 


"Le connaissant suffisamment, il a dû bien réfléchir, mais c'est une très bonne chose pour le football en général qu'il retrouve une place sur un banc de touche" a-t-il déclaré.