Dimanche prochain aura lieu l'une des dernières confrontations chocs de la Ligue 1 Conforama, à savoir le Classique entre le ​Paris-Saint Germain et l'​Olympique de Marseille. A l'aube de ce duel au Parc des Princes, retour sur l'historique de cette rivalité.


Le Classique signe chaque année l'une des rencontres les plus suivies de l'hexagone, opposant le Nord au Sud, la Capitale à la Province, le PSG à l'OM. Reconnue internationalement comme une lutte historique entre les joueurs des deux équipes et leurs supporters, l'origine de ce combat est en réalité monté de toutes pièces.

En effet, jusqu'à la fin des année 80, les confrontations entre le ​Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille se déroulent comme de simples rencontres sportives. Le PSG, fraîchement établi en 1970 ne concurrence pas encore les Marseillais comme les Girondins de Bordeaux ou l'AS Saint-Etienne. 


Observant la baisse de popularité de Bordeaux sur le championnat, Bernard Tapie, président de l'OM de 1986 à 1993 recherche un nouveau rival de taille pour motiver son effectif. Ce timing coincide parfaitement avec le rachat du PSG en 1991 par le groupe Canal+ qui signe le début de cette rivalité. 


La concurrence entre les deux clubs est à son apogée dans les années 90 sur le terrain, avec la célèbre boucherie de 1992 ,classique durant lequel plus de 50 cartons jaunes sont distribués.

Dans les années 2000, la rivalité sur le terrain décroît tandis que les confrontations entre les ultras des deux camps sont de plus en plus violentes. Les rencontres requièrent de plus en plus de forces de sécurité et les quotas réservés aux supporters en déplacement deviennent de plus en plus faibles. 


Depuis l'arrivée des Qataris au PSG en 2011, et le survol du championnat par ces derniers, la rivalité entre les clubs, notamment sur le terrain est en baisse, néanmoins le Classique demeure une rencontre incontournable et un réel événement footballistique à regarder.