Alors que plusieurs rumeurs ont fait état de son mal-être actuel vécu au Paris Saint-Germain, Thomas Meunier a mis les choses au clair après la victoire face à Dijon.


Thomas Meunier est de retour ! Victime d'une commotion cérébrale contre Bordeaux (1-0) le 9 février dernier, l'international belge a enfin fait son retour sur la feuille de match lors du quart de finale de coupe de Francentre l​Paris Saint-Germain et ​Dijon mardi (3-0), a joué d'entrée, et a même marqué. La meilleure façon pour lui de se remettre dans le sens de la marche.

Car s'il avait enchaîné les matchs dans la peau d'un titulaire en début de saison, il a peu à peu glissé dans la hiérarchie établie par Thomas Tuchel, et Thilo Kehrer lui est actuellement préféré dans les grands rendez-vous. Cette semaine d'ailleurs, Le Parisien partageait dans ses colonnes le témoignage d'un proche du latéral droit, faisant part de l'incompréhension du joueur de ne plus avoir les faveurs de son entraîneur.

Une rumeur que le Diable Rouge a immédiatement niéedans la foulée, sur son compte Twitter officiel. Pourtant, la question de son avenir dans la capitale est d'actualité. Toujours sans nouvelle de sa direction concernant une éventuelle prolongation de son contrat, l'ancien de Bruges pourrait bien croire que sa hiérarchie ne souhaite pas le conserver. Interrogé au coup de sifflet final du match contre le DFO, le Parisien a mis les points sur les i.


"​Moi, ça va, ça va mieux. Mes derniers tests chez le neurologue se sont bien passés, c'est super-positif. J'avais hâte de revenir. Ça m'a fait plaisir d'être sur le terrain et de pouvoir mettre ce petit but. Mais il s'est dit des choses sur moi et un soi-disant mal-être ici à Paris. Mon contrat se termine en 2020, j'adore la ville de Paris, le club.

Quand j'ai commencé ma carrière, les probabilités que je joue à Paris un jour étaient de 0,0001 %. Donc je n'ai aucune raison de me plaindre, parfois j'ai du temps de jeu, parfois un peu moins. Il faut prendre la vie avec philosophie, ce qu'il se passe ici, c'est tout simplement inespéré, je savoure tous les jours.

Surtout que lmessage du coach est totalement passé, on l'a réellement assimilé. Un jeu offensif, avec pas mal de variations. On est capables de jouer court, de jouer long... Je pense que c'est un peu plus varié que sous Unaï Emery. Là, on a plus de variété. Tout le monde fait des concessions et se donne à 1 000 %, c'est ça qui change la donne. Cette envie de chiens enragés, c'est la mentalité qu'il nous faut, on veut être des tueurs".


Evalué à 35 millions d'euros par Transfermarkt, Thomas Meunier possède une valeur marchande non négligeable pour le Paris Saint-Germain. Si aucune discussion n'est engagée avec sa direction d'ici la fin de la saison, ​un départ l'été prochain apparaît donc probable.