​Qu'elle est bien loin l'époque de Mapou Yanga-Mbiwa (29 ans), défenseur robuste et solide de Montpellier lors du titre de champion de France en 2012, qui lui a même permis d'intégrer l’Équipe de France. Aujourd'hui mis au placard, le défenseur français (4 séléctions), qui évolue maintenant avec l'équipe réserve de l'​Olympique Lyonnais en National 2, n'a plus porté le maillot du club rhodanien avec l'équipe première depuis fin 2017 face à Montpellier en Coupe de la Ligue (4-1). Cette situation exaspère l'ancien joueur de Newcastle et de l'AS Roma et dénonce l'​OL de l'empêcher de s'en aller.


Alors qu'il a été annoncé comme un "gros coup" de la part de Jean-Michel Aulas lors du mercato estival en 2015 en le recrutant 8 millions d'euros, le numéro 2 lyonnais n'a pas totalement donné satisfaction. Alors qu'il est sous contrat jusqu'en 2020, le président des Gones réclamait 5 millions d'euros l'hiver dernier pour le laisser partir, ce qui a refroidit les prétendants.

Lors d'un entretien accordé à ​Lyon Capitale, Mapou Yanga-Mbiwa évoque sa situation et dénonce l'OL de bloquer son transfert


" Aujourd'hui, je n'ai pas de rapports avec le coach et le staff. L'entraîneur a décidé d'une hiérarchie [...]. Cette année je ne suis plus dans la hiérarchie. Partir au plus vite, c'est mon souhait. Mais ça dépend du club. Je ne peux pas partir si le club me bloque. Et c'est le cas, on me bloque. [...]. Il y eut des clubs qui étaient intéressés. Tout simplement, il y a eu des conditions contractuelles ou de départ qui n'étaient pas corrects. Si toutes les conditions ne sont pas réunies, c'est impossible pour moi de quitter le club" a-t-il expliqué. 


Mais l'international français a avoué que sa situation ne le rend pas heureux bien qu'il perçoive un salaire mensuel de 320 000 euros : "Oui, je gagne bien ma vie mais cela ne suffit pas. Ça ne rend pas heureux. Moi, je veux jouer, je suis un compétiteur".


Voilà un message fort qui devra, sans doute, faire réagir le président lyonnais, Jean-Michel Aulas.