Interrogé en conférence de presse sur ses difficultés à briller en Ligue des Champions depuis son départ de Barcelone, Pep Guardiola a accepté les critiques et rappelé une nouvelle fois la qualité de l'effectif dont il disposait en Catalogne.


Pour Josep Guardiola, la soirée de mercredi a bien failli ressembler à un mauvais rêve. ​Contre la "modeste" équipe de Schalke 04, Manchester City a bien failli déjouer et s'incliner. Mais, malgré une expulsion et un scénario défavorable, les Citizens ont finalement eu le sursaut d'orgueil, qui leur a permis de s'imposer (2-3). 

Une rencontre qui a bien failli confirmer les difficultés de Pep Guardiola à imposer sa science en ​Ligue des Champions. Avant la rencontre, le technicien catalan avait d'ailleurs accepté les critiques concernant ses dernières campagnes de C1, reconnaissant qu'il avait eu la "chance" de diriger le grand Barça. En témoigne sa réponse, lorsqu'un journaliste lui a demandé s'il était plus compliqué de gagner sans Messi, Xavi et Iniesta.


"Je suis totalement d’accord, je ne vais contredire personne. Car quand j’y étais, j’ai dit que ce club a des joueurs incroyables. J’en ai également eu à Munich ou à Manchester. Mais à Barcelone, oui j’ai été très chanceux. Désolé mais oui, j’étais très chanceux. Je suis d’accord avec ces critiques."


Une réponse honnête et tout simplement réaliste. Malgré tout, Guardiola peut encore retourner les opinions en gérant en maitre la suite de la compétition. Car si les Skyblues ont tremblé mercredi, ils ont finalement pris une belle option sur la qualification. En bon entraîneur pointilleux, Guardiola n'a d'ailleurs pas caché sa frustration après la rencontre. Le signe des grands.