Alors que Manchester City l'a emporté in extremis à Schalke 04 en Ligue des Champions, Pep Guardiola sait très bien que son équipe aura un sacré challenge à relever au match retour.


"Nous ne sommes pas bien entrés dans le match. Je suis content que nous ayons fini par gagner. Trois buts à l'extérieur, c'est bien. L'entraîneur nous avait dit que ce serait difficile ici. Quand Schalke a mené 2-1, ils ont pris confiance, avec l'ambiance, les fans, c'était difficile. Mais nous avons une bonne attaque, nous savons que nous pouvons nous créer des occasions et souvent les convertir en buts. C'était bien pour nous de marquer à ce moment de la partie grâce à mon coup franc (85e minute, ndlr). Ca a donné l'impulsion pour la victoire finale".


Leroy Sané ne s'y est pas trompé. Manchester City est revenu de très loin mercredi. Opposés à Schalke 04 pour leur huitième de finale aller d​Ligue des Champions, les Skyblues ont attendu les dernières minutes de la partie pour renverser une situation bien mal embarquée (3-2).

Menés au score jusqu'à cinq minutes du terme, les hommes de Pep Guardiola ont ensuite profité du coup de patte magique de l'international anglais pour d'abord revenir à la marque, avant de vaincrl'écurie allemande au bout du bout, grâce à ​Raheem Sterling. Un vrai soulagement pour le coach espagnol des Citizens.

Son effectif a en effet monopolisé la balle à hauteur de 66% sur l'ensemble du match, en effectuant trois fois plus de tirs que son adversaire. Pour autant, il sait très bien que rien n'est encore joué avant le second acte.


​"Nous avons montré notre qualité, mais nous avons aussi concédé deux penalties et pris un carton rouge, c'est trop. On joue bien, mais on perd encore des ballons faciles qu'on ne devrait pas perdre dans cette compétition. Notre performance était excellente, on a joué avec beaucoup de personnalité, mais on leur donne deux buts et un carton rouge.

Malgré tout, c'est un très bon résultat, mais ce n'est pas fini. Nous ne sommes pas encore qualifiés pour les quarts de finale. À la fin, c'est la qualité des joueurs qui a fait la différence".


Un scénario complètement fou dans un match au cours duquel la VAR a une fois de plus beaucoup fait parler !