Une soixantaine de joueurs professionnels de Ligue 1, Ligue 2 et même de l'étranger auraient été escroqués sur des "placements immobiliers". ​


"La Ligue des Champions de l'escroquerie". Pour Yassine Maharsi, l'avocats de plusieurs victimes de l'escroquerie, on est sur du très lourd. Mais que s'est-il passé ? Face aux lourdes charges liés à leurs revenus, certains joueurs auraient tout simplement essayé de défiscaliser une partie de leur salaire avec des placements immobiliers, au début des années 2010.

Une idée brillante, qui les aura pourtant placé dans une inconfortable position. Car on le répète toujours, "dans la vie, il faut être bien entouré". Sauf que là, cela n'a pas été le cas, et plus de soixante joueurs connus du paysage français auraient été abusés selon ​L'Equipe, auteur de l'enquête. Le préjudice total se situerait tout de même entre 40 et 100 millions d'euros. 


Des joueurs ruinés ?

Alors que plusieurs propositions leur étaient faites, certains joueurs ont accordé une trop grande  confiance à leurs intermédiaires et se retrouvent maintenant à gérer des gouffres, allant jusqu'à 8 millions d'euros. 


Si la plupart des victimes préfèrent rester anonymes, mais que plusieurs clubs sont mentionnés (OL, OM, PSG, AS Monaco, FC Nantes ...), Grégory Bettiol a lui accepté de parler. Alors qu'ils n'émargent aujourd'hui qu'à 5000 euros mensuels avec sa femme, l'ancien joueur de l'​OL doit maintenant rembourser à perte 5500 euros chaque mois. 

Le mal est profond, et malgré des plaintes, les réparations ne sont que pires. Un footballeur qui parle sous X, explique notamment rembourser à perte quelques 40 000 euros tous les mois. Une situation invivable donc...