TOPSHOT-FBL-EUR-C1-MAN UTD-PSG

5 raisons pour lesquelles le PSG peut gagner la Ligue des Champions cette saison

Victorieux à Old Trafford face à Manchester United au terme d'une rencontre complètement maitrisée (0-2), le PSG a fait un grand pas vers les quarts de finale de la Ligue des Champions . Avec cette performance, les Parisiens ont montré qu'ils avaient la capacité de hausser leur niveau de jeu dans les grandes affiches, faisant d'eux l'un des favoris pour la victoire finale en C1. 

1. Des grands joueurs à chaque ligne

Depuis 2011, les dirigeants parisiens ont énormément investi sur le marché des transferts pour remplir leur objectif de devenir une des meilleures équipes européennes. Sur le papier, le contrat est largement rempli. Avec Neymar et Kylian Mbappé, le PSG possède tout simplement deux des meilleurs joueurs du monde actuellement.


De plus, des joueurs de niveaux internationaux occupent chaque secteur de jeu. Si un doute subsistait au milieu de terrain avec le départ de plusieurs éléments, le récent avènement de Marquinhos à ce poste fait du PSG une équipe complète à tous les niveaux, n'ayant pas grand chose à envier aux autres grandes écuries. 

2. Le PSG n'est plus une somme d'individualités

Construit à grands coups de millions ces dernières années, les Parisiens ont souvent vu leur manque d'esprit d'équipe et de solidarité être critiqués lors de leurs premières saisons sous l'ère Qatarie. Valable il n'y a pas si longtemps que ça, cet argument ne tient plus aujourd'hui, et encore moins après la démonstration collective infligée aux Red Devils mardi. 


Sans Neymar et Cavani, les hommes de Thomas Tuchel ont fait preuve d'une grande solidarité et d'une générosité de tous les instants, qui leur ont permis de marcher sur les Mancuniens à Old Trafford, où l'enfer leur était pourtant promis. Après leurs victoires face à Liverpool (2-1) et Belgrade (1-4), les Parisiens ont encore montré qu'ils savaient répondre en équipe face à la pression. 

3. Neymar sera rétabli pour les quarts de finale

Acheté une fortune au FC Barcelone pour faire passer un cap au PSG en Ligue des Champions, Neymar a une nouvelle fois du déclarer forfait pour les huitièmes de finale suite à une blessure au pied. L'attaquant de 27 ans a récemment communiqué sur la date de son retour, précisant qu'il pourrait être remis sur pied pour les quarts de finale, début avril. 


Sous réserve de qualification face à Manchester United, les Parisiens devraient donc pouvoir compter sur leur maitre à jouer pour la suite de la compétition, ce qui change beaucoup de choses à l'approche de ces échéances, le Brésilien étant capable de faire basculer toute rencontre par son talent exceptionnel.

4. L'expérience des échecs passés

À chaque fois éliminés en quart de finale entre 2013 et 2016, les Parisiens n'ont depuis jamais dépassé les huitièmes de finale, sorti tour à tour par le Barça puis le Real Madrid, et souvent dans des conditions rocambolesques (face à Chelsea en 2014 ou Barcelone en 2017). 


Malgré eux, les Parisiens se sont construit une étiquette de losers en C1 qu'ils devraient désormais être capables de faire oublier, en maitrisant davantage les temps faibles grâce à l'expérience des années précédentes. Les recrutements de Dani Alves et Gianluigi Buffon vont dans ce sens, eux qui apportent encore plus de sérénité dans ces moments décisifs. 

5. Thomas Tuchel est le bon entraineur

S'il faudra attendre encore quelques mois avant de dresser un premier bilan de la première saison de Tuchel, le technicien allemand semble aujourd'hui bien parti pour faire mieux que ses prédécesseurs sur le banc parisien. Pas aidé par une gestion désastreuse du marché des transferts, il a su insuffler un vent nouveau dans cette équipe, en apportant de la fraicheur et de nouvelles idées. 


Ses nombreux changements de systèmes et l'utilisation des joueurs à plusieurs postes, à l'image du replacement de Marquinhos au milieu de terrain, sont à mettre à son crédit, lui donnant ainsi plusieurs alternatives en cours de match et en fonction des adversaires. De plus, il fait l'unanimité au sein du vestiaire et est très apprécié de Neymar en particulier.  

6. Bonus : l'arrivée du VAR

Fini les injustices, fini les grossières erreurs d'arbitrages, fini le favoritisme. Si certains trouveront toujours des choses à redire sur l'arbitrage vidéo, son arrivée pour la phase finale de Ligue des Champions devrait rétablir une meilleure équité lors des matchs à forts enjeux, où certains clubs historiques voyaient bien souvent les décisions litigieuses tournées en leur faveur... 


Cet argument est tout relatif dans le sens où un parcours européen ne peut être réduit à quelques décisions arbitrales, mais il reste une bonne nouvelle pour le PSG qui pouvait parfois s'estimer lésé par le passé, et qui n'aura donc plus d'excuses pour se cacher en cas de nouvelles déceptions.