​Comme Galatasaray, le club de la capitale devrait obtenir une réponse favorable du TAS, qui refuse de sanctionner les Parisiens, au vu de la lenteur des différentes instructions.


Le ​Paris Saint-Germain va bientôt pouvoir respirer. Limité dans ses choix de mercato et la négociation de contrats par le fair-play financier depuis plusieurs mois, le club francilien sera bientôt libre. Fini les rumeurs donc de vente obligatoire de Kylian Mbappé ou encore Neymar, mais surtout la possibilité d'avancer sur plusieurs dossiers en vue du mercato estival. 

Saisi par les Rouge et Bleu, le Tribunal Arbitraire du Sport (TAS) aurait en tout cas été dans ce sens vendredi, à en croire L'Equipe ou encore RMC Sport. Les Parisiens ne devraient donc pas être sanctionnés durement, au même titre que Galatasaray, dont la situation est très ressemblante. 


La raison serait entre autre le temps qui a séparé les différentes instructions, qui ne doit excéder les dix jours et a pris plusieurs mois pour les deux clubs.

Paris devrait donc échapper aux sanctions de l'UEFA, et ne risquerait alors plus d'être exclu des compétitions européennes. Un verdict "officiel" reste tout de même attendu, mais les voyants semblent au vert pour le PSG, qui s'apprêterait à gagner sa bataille contre le ​fair-play financier.