LIGUE 1 : L'équipe-type de la 24e journée

Une journée marquée par les nouvelles victoires parisienne et lilloise, le gros succès rennais et la défaite lyonnaise.

1. Walter Benitez (OGC Nice)

Si Ludovic Butelle (goal d'Angers) a fait un gros match en Alsace, le portier niçois a tout bonnement ecoeuré les Rhodaniens à lui seul. Il a multiplié les parades décisives, notamment devant Traoré (26e) et Depay (80e). De plus, il a régné sur les airs de l'Allianz Riviera ce dimanche soir. Infranchissable et décisif.

2. Abdoulaye Bamba (Angers)

Il effectue un superbe ciseau pour servir Kanga au moment de l'ouverture du score. Tout au long du match, il a été à l'image de ses coéquipiers face à Strasbourg : solide, déterminé, efficace. Le défenseur ivoirien a fait le boulot et, cerise sur le gâteau, s'est donc illustré offensivement avec une passe décisive. Un gros match.

3. Jordan Lefort (Amiens)

Dans un match de la peur en bas de tableau, il a été le patron de la défense picarde. Prenant de nombreux ballons aériens, il n'a pas déçu dans la relance. Un des rouages essentiels de la victoire précieuse d'Amiens. Avec une arrière-garde à ce niveau, les Amiénois peuvent voir venir pour la fin de la saison.

4. Christopher Herelle (OGC Nice)

On a davantage l'habitude de mettre en avant son compère brésilien Dante. Ce dimanche, il n'y a pas eu photo : Herelle a été le meilleur défenseur du match. Il contre une frappe de Depay qui allait au fond, effectue plusieurs tacles de haut niveau pour annihiler les tentatives lyonnaises et s'est mué en patron dans cette rencontre de gala.

5. Boubacar Kamara (OM)

Le défenseur marseillais monte en puissance. Il s'est montré très à son avantage en Bourgogne en ouverture de la journée vendredi soir. Très solide dans les duels, il n'a pas lésiné sur les bonnes relances en tant que rampe de lancement des offensives phocéennes. Il confirme petit à petit qu'il peut être un futur très bon joueur, comme on en parle depuis ses débuts en professionnel. 

6. Jordan Ferri (Nîmes)

Il y a eu du spectacle à la Beaujoire. Si le FCNA a survolé la première mi temps, les Gardois ont inscrit la bagatelle de quatre buts en seconde période. L'ex-lyonnais, a été le piston au cœur du jeu de son équipe et a délivré les siens en marquant en deux temps le but décisif à cinq minutes du terme e de la rencontre. Loin du Rhône, Ferri semble s’épanouir chez les Crocos.

7. Thiago Mendes (LOSC)

Imperméable aux rumeurs multiples sur son avenir, le milieu nordiste a une nouvelle fois répondu présent ce dimanche au Roudourou. Il frappe une magnifique transversale à l'origine de l'ouverture du score juste après la pause. De façon générale, le Brésilien de 26 ans a une telle aisance technique qu'il a le temps de faire les bons choix et de se tirer du pressing adverse pour distiller de bons ballons à ses partenaires. Une sentinelle indispensable.

8. Gelson Martins (AS Monaco)

Il est tout nouveau en Ligue 1, mais ses débuts sont décidément brillants. Sa prestation dans l’Hérault a confirmé ce que l'on entrevoit depuis quelques semaines : ce joueur a du feu dans les jambes, de la technique et ne bégaye pas devant les buts. Il ouvre le score acrobatiquement au quart d'heure de jeu et est déterminant sur une frappe repoussée par Lecomte pour le deuxième but monégasque. Ce Portugais est un poison.

9. Adrien Hunou (Rennes)

Il a longtemps été un bouc émissaire aux yeux des supporters rennais. Après une fin de saison dernière totalement bluffante, il se remet petit à petit d'une blessure. Pour le plus grand bonheur des Rouge et Noir. Mué en buteur, comme ce dimanche en parachevant le beau succès breton au deuxième poteau sur un service de Sarr, il est hyperactif et ne rechigne jamais au pressing. Un joueur qui monte.

10. Rafael Leao (LOSC)

Il est en train de faire son trou. Le grand lusitanien a pesé comme jamais sur l'arrière garde guingampaise durant toute le rencontre. Il ouvre la marque en se montrant adroit sur un centre venu de la droite. À la demi-heure de jeu, il avait lancé les hostilités en touchant le poteau breton. Avec six buts en sept matchs, il est à la hauteur de sa brillante réputation de future pépite.

11. Wilfried Kanga (Angers)

L'attaquant d'origine francilienne a inscrit ses deux premiers buts en Ligue 1 ce samedi à la Meinau. D'une tête après la demi-heure de jeu, puis d'un tir croisé en première intention avant l'heure de jeu. Une grande efficacité qui a permit au SCO de s’imposer chez un club en forme. À rééditer, forcément !