Le Football Finance index a publié son classement annuel des clubs les plus puissants du monde, financièrement parlant. Sans surprise, les clubs anglais dominent largement les débats. Le PSG arrive second.


Le football moderne représente l'une des industries les plus lucratives du monde. Le rapport 2019 publié par le ​FFI permet de s’en rendre encore peu plus compte. Pour établir cet ordre, des experts du football, ont utilisé une méthodologie sur-mesure pour évaluer et classer les 100 meilleurs clubs du monde en fonction de leurs finances.


Ce classement prend en compte 5 variables, le tout représentant la santé économique globale d’un club : l’actif de jeu, donc la valeur des joueurs sous contrat ; l’immobilisation corporelle, c’est-à-dire les valeurs des biens du club, comme son stade par exemple ; les fonds en banque ; l’investissement potentiel du propriétaire ; ainsi que la dette nette du club.


Les investisseurs Chinois et Américains en force

Ce document permet de se rendre compte de la répartition des clubs les plus puissants au monde. Et si bien sûr, les 5 grands championnats européens se dégagent, les clubs chinois et américains progressent d’année en année.


Mais surtout, les investisseurs chinois et américains sont sur-représentés : en effet, les investissements venus d'outre-Atlantique représentent 18% des 100 premiers, et 23% des 30 premiers. Ceux venant de l’Empire du Milieu, rassemblent 13% du top 100. Ces pays concentrent à eux deux presque un tiers des cent clubs les plus puissants.


Le football anglais sur le toit du monde

Malgré la ferveur autour du football en Amérique du Sud, et le développement en Asie et en Amérique du Nord, c’est l’Europe qui domine sans surprise ce sport, et tout particulièrement l’Angleterre. 23 clubs parmi les 100 plus puissants sont basés dans le pays inventeur du football. Ils ne sont pas moins de 10 dans le top 30.


La France place trois clubs dans le Top 30, que sont le ​PSG (2e), ​Lyon (17e), et ​Monaco (22e). ​Marseille, Rennes, Nice et Bordeaux suivent, dans cet ordre, dans le top 100.

Si le Mexique place 8 équipes dans le top 100, soit un de plus que la France, le premier, Monterrey, n’arrive qu’à la 48ème place. Son voisin américain est représenté 13 fois dans le top 100, dont 3 fois dans les 30 premiers. La Chine, elle, se positionne 8 fois parmi les 100 premier, dont un à la 12ème place, avec le richissime club du Guangzhou Evergrande. De même pour le Brésil, avec 8 clubs dans le top 100, malgré un classement général beaucoup plus bas.


Le classement complet :

100. Tianjin Quanjian (Chine) - 0.09

99. Tijuana (Mexique) - 0.10

98. Sporting CP (Portugal) - 0.10

97. Cruzeiro (Brésil) - 0.11

96. Cardiff City (UK) - 0.11

95. Palmeiras (Brésil) - 0.12

94. Shandong Luneng (Chine) - 0.13

93. Sao Paulo (Brésil) - 0.13

92. Pachuca (Mexique) - 0.14

91. Cruz Azul (Mexique) - 0.14

90. River Plate (Argentine) - 0.16

89. Hebei China Fortune (Chine) - 0.16

88. Dynamo Kiev (Ukraine) - 0.16

87. Huddersfield Town (UK) - 0.17

86. Shanghai Shenhua (Chine) - 0.18

85. Flamengo (Brésil) - 0.19

84. Independiente (Argentine) - 0.20

83. Atletico Mineiro (Brésil) - 0.21

82. Queens Park Rangers (UK) - 0.21

81. Watford (UK) - 0.23

80. Bordeaux (France) - 0.23

79. Tigres (Mexique) - 0.23

78. Pumas (Mexique) - 0.24

77. Feyenoord (Pays-Bas) - 0.24

76. Corinthians (Brésil) - 0.24

75. Jiangsu Suning (Chine) - 0.25

74. Boca Juniors (Argentine) - 0.28

73. PSV (Pays-Bas) - 0.30

72. Atletico Paranaense (Brésil) - 0.30

71. Aston Villa (UK) - 0.30

70. Porto (Portugal) - 0.31

69. Beijing Guoan (Chine) - 0.32

68. Girona (Espagne) - 0.33

67. Nice (France) - 0.34

66. Benfica (Portugal) - 0.34

65. Internacional (Brésil) - 0.35

64. Espanyol (Espagne) - 0.35

63. Shanghai SIPG (Chine) - 0.36

62. Burnley (UK) - 0.39

61. Roma (Italie) - 0.39

60. Brighton & Hove Albion (UK) - 0.39

59. Club America (Mexique) - 0.40

58. Newcastle United (UK) - 0.41

57. Chicago Fire (USA) - 0.43

56. Portland Timbers (USA) - 0.43

55. Schalke (Allemagne) - 0.43

54. Houston Dynamo (USA) - 0.43

53. Rennes (France) - 0.44

52. Chivas (Mexique) - 0.45

51. Orlando City (USA) - 0.45

50. Atlanta United (USA) - 0.47

49. Sevilla (Espagne) - 0.49

48. Monterrey (Mexique) - 0.49

47. San Jose Earthquakes (USA) - 0.50

46. Sporting Kansas City (USA) - 0.53

45. West Ham United (UK) - 0.53

44. Crystal Palace (UK) - 0.57

43. Bournemouth (UK) - 0.58

42. Spartak Moscow (Russie) - 0.59

41. Lazio (Italie) - 0.59

40. Toronto (Canada) - 0.60

39. Milan (Italie) - 0.61

38. New York City FC (USA) - 0.62

37. Stoke City (UK) - 0.62

36. Ajax (Pays-Bas) - 0.64

35. Marseille (France) - 0.65

34. Southampton (UK) - 0.65

33. Athletic Bilbao (Espagne) - 0.66

32. New York Red Bulls (USA) - 0.72

31. Colorado Rapids (USA) - 0.73

30. New England Revolution (USA) - 0.75

29. Zenit Saint Petersburg (Russie) - 0.77

28. Wolverhampton Wanderers (UK) - 0.78

27. Everton (UK) - 0.81

26. Fulham (UK) - 0.85

25. Shakhtar Donetsk (Ukraine) - 0.86

24. Inter (Italie) - 0.95

23. Napoli (Italie) - 0.95

22. Monaco (France) - 0.96

21. Seattle Sounders (USA) - 0.97

20. Valencia (Espagne) - 1.02

19. Leicester City (UK) - 1.10

18. LA Galaxy (USA) - 1.19

17. Lyon (France) - 1.21

16. RB Leipzig (Allemagne) - 1.31

15. Borussia Dortmund (Allemagne) - 1.42

14. Bayer Leverkusen (Allemagne) - 1.54

13. Atletico Madrid (Espagne) - 1.56

12. Guangzhou Evergrande (Chine) - 1.72

11. Liverpool (UK) - 1.83

10. Chelsea (UK) - 1.89

9. Juventus (Italie) - 1.96

8. Manchester United (UK) - 1.99

7. Barcelona (Espagne) - 2.05

6. Real Madrid (Espagne) - 2.38

5. Arsenal (UK) - 2.43

4. Tottenham Hotspur (UK) - 2.66

3. Bayern Munich (Allemagne) - 2.67

2. Paris Saint-Germain (France) - 3.84

1. Manchester City (UK) - 4,21