​Buteur une semaine après avoir libéré les Lyonnais dans le derby, Moussa Dembélé, aligné à la pointe de l'attaque lyonnaise, a remis le couvert face au PSG en ouvrant le score avant de provoquer un pénalty en début de seconde période. Une bouffée d'air pour le joueur et pour tout un club. 


Recruté pour 22 millions d'euros en provenance du Celtic Glasgow, Moussa Dembélé a eu besoin d'un temps d'adaptation malgré la confiance accordée par Bruno Genesio très tôt dans la saison. 


En délicatesse dans un schéma tactique qui ne semblait pas lui convenir, Moussa Dembélé a dû ronger son frein en attendant de trouver des automatismes avec ses nouveaux coéquipiers. 

Ses deux premières apparitions face à Caen puis face à Marseille dans l'Olympico n'ont pas permis à Bruno Genesio de pouvoir exploiter tout le potentiel du buteur de l’Équipe de France Espoir. 


Encore en phase de rodage, Moussa Dembélé inscrit néanmoins un doublé sur la pelouse de Dijon qui pousse le tacticien rhodanien à le reconduire lors des prochaines échéances et notamment lors de la lourde défaite au Parc des Princes (5-0). ​Après seulement sept journées, le nouveau numéro 9 lyonnais présente un bilan mitigé et ne semble pas convaincre tout son monde.


Mais symbole des fêtes et de nouvelles résolutions prises pour l'année 2019, l'ancien attaquant de Fulham réalise un début d'exercice étincelant en atteste ses deux performances à Amiens où il apporte de la présence dans la surface de réparation contrairement à un Memphis Depay qui décroche le plus souvent pour participer à l'animation offensive. 

Grâce à sa percussion et à sa faculté à apporter des variations dans ses déplacements, Moussa Dembélé perturbe les défenses adverses et notamment les axiaux qui connaissent des difficultés pour marquer le virevoltant attaquant. 


Malgré encore quelques déchets techniques (9 ballons perdus sur les 26 touchés face au PSG), Moussa Dembélé semble prendre au fur et à mesure la pleine mesure de son talent. Un talent qui mérite encore d'être poli alors que quelques ajustements seront nécessaires, notamment dans le jeu en remise dos au but. 

Mais non sans faute de démontrer que Moussa Dembélé est probablement le numéro 9 qui manquait ​à l'OL, son arrivée à Lyon pourrait bousculer la hiérarchie des attaquants à quelques semaines d'un match décisif en Ligue des Champions face au FC Barcelone dans le cadre des huitièmes de finale.