​Après s'être imposé jeudi à Amiens au stade de la Licorne en 16e de finale de la Coupe de France, l'Olympique Lyonnais a remis ça cet après-midi pour le compte de la 22e journée de ​Ligue 1. 


C'est Jason Denayer qui a délivré les siens à la 51e minute sur un caviar de ​Memphis Depay. Grâce à cette victoire, les hommes de Bruno Genesio recollent à trois points du LOSC au classement, une semaine avant de recevoir le Paris Saint-Germain.


Quand l'adversaire n'est pas prestigieux, les Lyonnais sont moins motivés


Contre les petites équipes, l'​Olympique Lyonnais semble avoir toujours autant de mal à trouver la motivation. Certes, les hommes de Bruno Genesio ont eu la possession du ballon mais ils ont manqué de conviction offensive à l'image de cette frappe en pivot de Memphis Depay à la 85e minute, propre mais sans grand danger pour Régis Gurtner. En fin de match, les Lyonnais ont dangereusement baissé le pied et se sont montrés trop laxistes à la récupération. Les Gones laissaient les Amiénois s’approcher de la surface, comme sur cette action où le ballon de Konaté dans le dos de la défense était un brin trop puissant pour Timite et Mendoza (79e).

Mais, avec cette deuxième victoire de la semaine en Picardie, l'essentiel est là sur le plan comptable. Les Lyonnais reviennent à trois points du LOSC, dauphin du PSG au classement.


Deux gardiens fortement mis à contribution


Contrairement à la rencontre de cette semaine, les débats ont été équilibrés cet après-midi et les deux gardiens ont été mis à l'épreuve. Amiens a fait mieux que résister et s'est procuré des occasions intéressantes à l'image des tentatives d'Otero et Monconduit, dont la frappe lointaine obligeait Lopes à claquer le ballon en corner. En fin de match, ​Anthony Lopes s'est également illustré par une sortie courageuse dans les pieds de Timité pour sauver les siens. Sur sa lancée du derby !


Régis Gurtner a aussi brillé sur des frappes de Fekir (48e) et de Maxwell Cornet (50e) avant de finir par s'incliner sur une tête piquée de Denayer (50e). Mais, le gardien picard a maintenu les siens à flots et permis d'espérer d'arracher le point du match nul.

Jason Denayer et Tanguy Ndombele, hommes du match côté lyonnais


Jason Denayer est bien le patron cette saison de l'arrière-garde rhodanienne. Son adversaire du soir Timité a eu beau multiplier les appels, le Belge s'est montré impérial et cerise sur le gâteau c'est lui qui offre les trois points aux siens. On retiendra également le retour à son meilleur niveau de Tanguy Ndombele. Après une petite baisse de régime, l'ancien Amiénois a retrouvé ses qualités de percussion et de récupération. S'il a craint une blessure au genou, rien de grave finalement.


La bonne série se poursuit en déplacement 


Cet après-midi, l'Olympique Lyonnais a confirmé qu’il n’est jamais plus à l’aise que loin de ses bases et de son Groupama Stadium. À Toulouse, les Gones ont dominé et auraient pu se faire punir mais ils sont finalement revenus du Stadium avec un point (2-2). À Saint-Etienne et par deux fois à Amiens, les hommes de Bruno Genesio ont eu le pied sur le ballon et obtenu un excellent résultat. Défensivement, les Lyonnais ont été également plus solides et semblent préférer évoluer à quatre derrière.