Alors que son arrivée au ​FC Barcelone a surpris tous les supporters, de par son profil, son style, et son calibre, retour sur un joueur à la carrière sinueuse.


La carrière de Kevin-Prince Boateng est criblée de club. Il commence au Hertha Berlin, pour ensuite passé par Tottenham, Dortmund, Portsmouth, l’AC Milan, Schalke 04, Las Palmas, Francfort, Sassuolo, et le voilà maintenant prêté par le dernier cité pour finir la saison avec le FC Barcelone, le 10ème club de sa carrière.

"Pourquoi lui ?" 

Tous les supporter barcelonais ont dû se poser la question. Alors que les dirigeants des Blaugrana s’étaient fixé la priorité de recruter dans le secteur offensif. Il fallait un véritable numéro 9, capable de faire la différence en entrant en cours de jeu, de remplacer Luis Suárez, et de combler le départ de Munir El Haddadi, transféré au FC Séville, à quelques mois de la fin de son contrat.


Un transfert dans la précipitation

Si de nombreuses rumeurs ont circulé ces derniers jours, comme les noms d'Alvaro Morata, de Fernando Llorente ou de Carlos Velan, aucun ne semblait faire l'unanimité à Barcelone. Le dossier a dû se résoudre en urgence depuis la blessure à la cheville d'Ousmane Dembélé, absent pendant 15 jours. Voici donc Kevin-Prince Boateng dans les rangs du FC Barcelone, la deuxième recrue du club pour ce ​mercato après le prêt de Jeison Murillo.


Ce joueur a un avantage par apport aux critères de recrutement, ce qui a peut-être joué dans la décision finale, c’est qu’il a déjà connu la Liga, avec la Las Palmas il y a deux ans. C’était un critère primordial pour les Catalans, ils gagnent par là quelques semaines de temps d’adaptation, alors qu'ils ont besoin de leur nouvelle recrue tout de suite.


Quel style de jeu ?

Pourtant, KPB, n’est pas un attaquant de profession. Alors qu’il a commencé à évoluer dans sa carrière en tant que milieu relayeur, il peut facilement se muter en milieu offensif voire en attaquant de pointe. Le demi-frère de Jérôme Boateng a un style assez polyvalent.


Du haut de son mètre 86, pour 86 kilos, sa taille lui permet d’être solide dans les duels, notamment aériens. Avec sa lourde frappe et sa technique, l'international Ghanéen (14 sélections) est capable de déclencher en une touche de balle, même en volée. 


Il est également agile et dribbleur pour sa taille. Lorsqu’il était à l’AC Milan, il a croisé par deux fois la route du ​FC Barcelone, et leur avait fait du mal. Ses deux jolis buts contre son équipe actuelle lui ont peut-être permis de se faire remarquer.

Un pro-Madrilène en Catalogne ?

Prêté au Barça jusqu'à la fin de saison, avec une option d’achat de 8 millions, le Ghanéen d'origine Allemande était pourtant un fervent supporter du... ​Real Madrid. Dans une interview pour Marca daté de 2017, il déclarait son amour pour les Merengue. Alors sous les couleurs de Las Palmas, le Ghanéen avait donné sa préférence avant le Clásico : "Je préfère Madrid. Quand j'étais gamin, je portais toujours le maillot blanc du Real".

Depuis l’officialisation de sa venue au sein de l’équipe de Lionel Messi, ses anciens propos l’ont rattrapé. Mais c’est du passé pour l’ancien du Milan AC, qui a rétorqué : "Ne m'interrogez pas sur le ​Real. Je ne pense qu'au Barça et j'espère marquer un but dans le Clásico au Stade Santiago Bernabéu"


Ce serait une belle preuve que ces propos appartiennent au passé, mais aussi que Kevin-Prince Boateng ait le niveau pour jouer les doublures des attaquants superstar qui composent la ligne offensive du FC Barcelone.