​Plusieurs altercations ont éclaté dans le vestiaire des Verts peu de temps après la défaite dans le derby face à l'Olympique Lyonnais (1-2). 


​L'AS Saint-Étienne a manqué une belle occasion d'accentuer leur avance sur son rival lyonnais en s'inclinant dans un derby capital pour la course à l'Europe. 


Dans un match sous haute tension, les coéquipiers de Stéphane Ruffier, qui tenaient le point du nul à quelques secondes de la fin, ont craqué sur un énième centre de Léo Dubois. Une mauvaise gestion de la rencontre qui a agacé plusieurs cadres du vestiaire dont le capitaine Loïc Perrin, qui a souligné le manque de concentration de plusieurs de ses coéquipiers. 


"C'est terrible oui, mais on fait une erreur de débutant aussi ! Le match, il est fini, et on joue vite, on relance mal. On n'a pas le droit de perdre comme ça."


Une référence à la relance complètement manquée de Timothée Kolodziejczak qui a amené le deuxième but lyonnais par l'intermédiaire de Moussa Dembélé. 


Mais le capitaine stéphanois, très remonté après la rencontre, n'a pas su canaliser ses émotions au moment d'échanger avec Stéphane Ruffier selon des informations de l'Equipe. Loïc Perrin lui aurait alors reproché sa relance précipitée alors que ses coéquipiers étaient sous pression depuis plusieurs minutes.

D'autres joueurs stéphanois sont également sortis de leurs gonds. Lois Diony, entré en cours de jeu, a exprimé toute son incompréhension envers ​Rémy Cabella. Le virevoltant ailier stéphanois a reproché à l'ancien Marseillais d'avoir joué de manière personnelle une occasion décisive pour la balle de break à la 89e minute. 


Outre le dépit présent chez les joueurs, les supporters stéphanois étaient également consternés après le match. 


"Il y a eu de très grosses situations de contres que l'on n'a pas su convertir et derrière la punition que l'on voyait tous venir est arrivée. L'équipe a clairement manqué de maîtrise et d'expérience en fin de match. Cette relance rapide de Ruffier et ce dégagement plus qu'hasardeux de Kolo a permis à l'OL de l'emporter. Dommage tant pour le prestige qu'au classement. Il faut parfois se contenter d'un nul." (Fabien, fidèle supporter des Verts)


Si les tensions sont perceptibles chez les Verts, les hommes de Jean-Louis Gasset devront se remettre dans le bain dès mercredi avec la réception de Dijon dans le cadre des 16e de finale de la Coupe de France avant un déplacement à Nantes ce samedi (17h00) en ​Ligue 1.