​A chaque mercato, les clubs européens tentent des coups. Plus ou moins gros, certains répondent immédiatement aux attentes, d'autres au contraire rentrent rapidement des "flops". Parfois limités, d'autres pas en confiance, même de très bons joueurs parviennent à échouer. 


Voici 30 des plus gros ratés depuis le début du XXIe siècle.


 30 - Paco Alcacer (de Valence à Barcelone)

Paco Alcacer

(Transfert de 30 millions € à l'été 2016)


​Dès ses débuts à Valence, l'attaquant espagnol a été mis au rang de "pépite". Capable de coups d'éclat, il a rapidement atteint le haut de l'affiche et séduit le FC Barcelone. Mais alors qu'on l'imaginait définitivement exploser au plus haut niveau, l'international espagnol a vécu un cauchemar en Catalogne. En deux saisons, il a participé à 37 rencontres de Liga, pour seulement quatorze titularisations et dix buts.


Cet été, il a rectifié le tir en rejoignant Dortmund, où il casse déjà la baraque.


29 - Aly Cissokho (de Porto à Lyon)

Lyon's French defender Aly Cissokho is s

(Transfert de 15 millions en 2009)


​Après avoir été recalé à la visite médicale par le Milan AC, le latéral gauche signe à Lyon. En l'espace de trois ans, il réalisera des performances quelconques avant de s'envoler pour Valence. Son passage à Lyon marquera certainement la fin de sa progression. Par la suite, il évoluera à Liverpool ou encore Aston Villa, sans marquer les esprits.


28 - Fernando Redondo (du Real Madrid à Milan)

Fernando Redondo

​(Transfert de 11 millions de livres à l'été 2000)


Excellent avec le Real Madrid, Redondo impressionnait son monde. Mais à l'été 2000, il part à la surprise générale au Milan AC. S'il aura l'occasion de glaner une nouvelle Ligue des Champions, il ne participera même pas à la finale. Pire, les blessures auront raison de son aventure en Lombardie. Il prendra même sa retraite, à cause d'un mal au genou. 


27 - Nicklas Bendtner (d'Arsenal à la Juventus)

Nicklas Bendtner

(Prêté à l'été 2012)


Lord Bendtner à la Juventus ... un échec remarquable. Recruté en prêt par la Vieille Dame pour assurer la succession d'Alessandro Del Piero, le Danois n'inscrira pas le moindre but pour son nouveau club. Blessé une majeure partie de la saison, l'ancien d'Arsenal revint pour le dernier match de la saison, durant lequel... il se blesse à nouveau. La Juventus ne le conservera logiquement pas. 


26 - Adrian Mutu (de Parme à Chelsea)

Chelsea's Adrian Mutu (L) jumps for a he

(Transfert de 15,8 millions de livres à l'été 2003)


Six buts en 27 matchs de Premier League et Mutu a été catalogué comme un flop. D'une part pour ses prestations décevantes, du moins pas du même niveau qu'en Série A auparavant, mais surtout pour un contrôle positif à la consommation de drogues.


Contrôlé positif, l'attaquant roumain ne s'en relèvera pas et entrera en guerre avec les Blues.


25 - Yoann Gourcuff (de Bordeaux à Lyon)

Yoann Gourcuff,Thiago Motta

 (Transfert de 22 millions d'euros à l'été 2010)


Le départ de Laurent Blanc de Bordeaux, puis le dramatique épisode Knysna avec les Bleus auront sans doute conduit Gourcuff à sa perte. Recruté à prix d'or par l'OL après une dernière saison en apothéose en terres girondines, le fils de Christian va déchanter et ne s'adaptera jamais au coaching de Claude Puel.


A Lyon, il a passé plus de temps à l'infirmerie que sur les terrains de Ligue 1. Maintenant, il évolue à Dijon et se montre toujours aussi fragile.


24 - Geoffrey Kondogbia (de Monaco à l'Inter)

Geoffrey Kondogbia

(Transfert de 31 millions à l'été 2015)


Un flop qui restera dans les annales. Fort d'une dernière saison diablement aboutie avec l'AS Monaco, Geoffrey Kondogbia s'envole pour l'Italie et l'Inter Milan. Alors que le club nerazzuro cherche à retrouver la lumière, l'international français suscite de grandes attentes. 


Malgré tout, il ne réussira pas. Sous la houlette de différents entraîneurs il s'enfoncera dans une grande méforme, jusqu'à en venir à la cassure avec Franck De Boer. Prêté à Valence, il a retrouvé la confiance et signé définitivement cet été.


23 - Ciro Immobile (du Torino à Dortmund)

Ciro Immobile

(Transfert de 18 millions à l'été 2014)


Avec Adrian Ramos, il semblait destiné à assurer l'après-Lewandowski dans la Ruhr. Or, cela n'aura pas vraiment été le cas. Alors qu'il sortait d'une dernière saison à 22 buts en Serie A, il ne marquera qu'à trois reprises en Bundesliga. 


Pas adapté au style de Jurgen Klopp, il rebondira par la suite à la Lazio de Rome, où il a retrouvé son instinct de buteur.


22 - Jesé Rodriguez (du Real Madrid au PSG) 

Jese

(Transfert de 25 millions à l'été 2016)


Malgré le prix élevé de son transfert, l'ailier espagnol est quelque peu arrivé dans l'ombre de Ben Arfa à Paris. De retour après une grave blessure au genou, "l'ex-future star" du Real Madrid  a rapidement sombré dans la capitale. 


Auteur de prestations de faible qualité, et plutôt nonchalant sur le terrain, il a rapidement été mis de côté. Prêté à Stoke ou encore Las Palmas ... il est revenu au PSG cette saison et ronge son frein avec l'équipe B.


21 - Zlatan Ibrahimovic (de l'Inter au FC Barcelone)

Barcelona's Swedish forward Zlatan Ibrah

(Transfert de 46 millions en 2009) 


Partout où il est passé, le Roi Zlatan a réussi... ou presque. Car s'il présente un bilan honorable, son passage au ​FC Barcelone n'aura pas été idyllique. ​Auteur de 21 buts dans la saison, il n'aura jamais vraiment remplacé Samuel Eto'o (avec qui il a été échangé) dans le coeur des supporters catalans.


Son égo et ses états d'âme l'auront même conduit au conflit avec Pep Guardiola, qui a décidé de construire son équipe autour d'un certain Lionel Messi. La suite n'aura été que plus belle pour Ibra, loin des Blaugrana.


20 - Diego (du Werder Brême à la Juventus)

Ribas Da Cunha Diego

(Transfert de 24,5 millions d'euros en 2009)


Arrivé pour dynamiser le secteur offensif turinois après trois merveilles saisons au Werder Brême, le Brésilien a échoué dans sa mission. Peu aidé par ses compères du milieu Poulsen et Melo, il participera à la saison moyenne de son équipe, septième de Série A en 2009-2010.


Pris en grippe par certains supporters, il retournera rapidement en Allemagne​, avant de rejoindre l'Atlético de Madrid.


19 - Julien Faubert (de West Ham au Real Madrid) 

Real Madrid's French midfielder Julien F

(Prêté en janvier 2009)​


Le genre de transferts que l'on ne pourra jamais expliquer... Véritable flop à West Ham, l'ancien de Bordeaux a été propulsé au Real Madrid. Pour une raison inconnue, Fabio Capello l'a réclamé. Mais son niveau, et un manque de rigueur le conduiront assez "logiquement" vers l'échec. 


Il est rapidement retourné à West Ham.


18 - Dmytro Chygrynskiy (du Shakhtar au FC Barcelone) 

Barcelona's Ukrainian defender Dmytro Ch

(Transfert de 25 millions à l'été 2009)


Un peu comme avec Philippe Christanval ou Frédéric Dehu, le FC Barcelone a régulièrement surpris par ses choix de recrutement en défense. ​L'Ukrainien Chygrynskiy n'aura pas dérogé à la règle. Après avoir régalé Pep Guardiola lors de la Supercoupe d'Europe, il rejoint la Catalogne et le Barça. 


Quatorze matchs plus tard, il est reparti et a retrouvé son Shakhtar, sans avoir réussi à briller.


17 - Kaká (de Milan au Real Madrid)

FBL-ESP-FRIENDLY-DEPORTIVO-REAL

(Transfert de 68,5 millions à l'été 2019)


Peu auraient pu le prédire, mais le magicien Kaka s'est planté en Espagne. Arrivé comme Ballon d'Or chez les Galactiques, la même année que Karim Benzema et Cristiano Ronaldo, il n'aura pas réussi à afficher le même visage qu'à Milan. 


Trop souvent blessé, il a surtout perdu confiance, notamment sous la houlette de José Mourinho. En 2013, il retournera à Milan pour "à peine" 45 millions d'euros. Sa magie elle, se sera éteinte pendant ses années madrilènes.


16 - Jô (du CSKA Moscou à Manchester City)

Manchester City's Jo (front) celebrates

(Transfert de 19 millions de livres à l'été 2008)


Recruté par les anciens propriétaires, l'attaquant brésilien fera immédiatement les frais du rachat du club par Abu Dhabi. Quelques semaines après son arrivée, le club est racheté et Robinho débarque. Très vite, Jô sera considéré comme un symbole de l'ancienne direction et ne sera plus mis en valeur. 


Il n'aura marqué qu'un but pour les Skyblues avant de s'envoler vers Everton, puis de repartir au Brésil.


15 - Ricardo Quaresma (de Porto à l'Inter Milan) 

Portugal winger Ricardo Quaresma poses w

(Transfert de 18,6 millions à l'été 2008)


Après un passage moyen du côté de Barcelone et une année réussi à Porto, le collègue de Cristiano Ronaldo rejoint José Mourinho à l'Inter Milan. Malheureusement, son niveau de performance et son attitude auront raison de son aventure lombarde. 


Il sera élu "Bidon d'Or" et pire transfert de la saison en Série A. Depuis, il a rejoint le Besiktas Istanbul.


14 - Roberto Soldado (de Valence à Tottenham) 

Tottenham Hotspur v Hull City - Premier League

(Transfert de 26 millions de livres à l'été 2013)


Il aurait dû incarner le renouveau de Tottenham, dans la foulée du départ de Bale ... finalement, il déchantera. Ombre de lui-même, il perd son instinct de buteur, en témoignent ses 7 buts en 52 apparitions de ​Premier League. 


En plus de voir éclore le phénomène Harry Kane, il décidera d'aller à la relance en Espagne, du côté de Villarreal où il ne retrouvera pas son niveau d'antan.


13 - Christian Poulsen (de Séville à la Juventus) et Felipe Melo (de la Fiorentina à la Juventus) 

Christian Poulsen

(Transferts de 9,75 millions € pour Poulsen en 2008, de 25 pour Melo l'année suivante)


Leur duo a été si mauvais qu'on ne pouvait les séparer dans ce classement. Ensemble, ils ont certainement constitué la pire doublette du XXIe siècle dans l'entrejeu de la Vieille Dame. 2009-2010 aura marqué une triste saison pour les Bianconeri, qui auront perdu 15 matchs en championnat.


Peu appréciés, Poulsen s'envolera pour Liverpool en fin de saison. Melo restera un an de plus, avant de s'envoler vers Galatasaray.


12 - Afonso Alves (de Heerenveen à Middlesbrough)

Manchester City's Belgian defender Vince

(Transfert de 12,7 millions de livres en janvier 2008)


Une saison phénoménale en Eredivisie, puis un terrible retour à la réalité. Après avoir inscrit 45 buts en 39 matchs avec Heerenveen, le Brésilien est recruté à prix d'or par Middlesbrough qui compte sur lui pour sa mission "maintien" en Premier League. 


Mais Alves n'aura pas le même rendement et inscrira respectivement six et quatre buts en deux saisons du championnat anglais. Le club descendra après sa deuxième saison.


11 - Radamel Falcao (de Monaco à Manchester United puis Chelsea)

Radamel Falcao Garcia

(Prêté été 2014, puis 2015)


Avec Monaco, Falcao revient de loin. Gravement blessé au genou avant la Coupe du Monde 2014, l'attaquant colombien décidera de s'exiler en Premier League. Prêté à Manchester United, il n'arrivera pas à retrouver la confiance et reprendre le chemin de la Principauté après une saison ratée. 


Lors de l'intersaison suivante, il choisit Chelsea pour un prêt. Il connaitra pareille fortune, ​et inquiètera grandement les spécialistes, qui le pensaient mort. Au final, il va s'offrir une éclatante revanche avec Monaco dès l'année suivante.


10 - Christian Benteke (d'Aston Villa à Liverpool)

FBL-ENG-PR-LIVERPOOL-LEICESTER

(Transfert de 32,5 millions de livres à l'été 2015)


Il sera la dernière recrue estampillée Brendan Rodgers chez les Reds. Arrivé pour un prix conséquent, l'international belge aura certainement été confronté à une marche un peu trop haute. Malgré une saison correcte à 9 buts en Premier League et notamment un ciseau magnifique contre Manchester United, il ne mettra pas longtemps à convaincre Jurgen Klopp de s'en séparer. 


En 2016, il rejoint Crystal Palace contre 27,6 millions de livres.


9 - Juan Sebastian Veron (de la Lazio à Manchester United)

Juan Sebastian Veron of Manchester United

​(Transfert de 24,3 millions de livres en 2001)


Arrivé en grande star chez les pensionnaires d'Old Trafford, Veron marquera à trois reprises lors de ses quatre premiers matches avec Manchester United. Des débuts tonitruants, qui contrastent avec la suite. Dépassé par la vitesse du football anglais, l'Argentin n'arrivera pas à exposer son talent. 


Décevant, il laissera des regrets aux Mancuniens, et sera envoyé à Chelsea. Avec la même réussite, c'est dire. 


8 - Jonathan Woodgate (de Newcastle au Real Madrid) 

Jonathan Woodgate

(Transfert de 13,4 millions de livre sterling à l'été 2004)


Un joueur qui aura passé plus de temps à l'infirmerie que sur les terrains... Régulièrement blessé, le milieu britannique convaincra quand même le ​Real Madrid de le recruter en 2004. Sans grande surprise, il restera un grand flop du recrutement merengue, avec seulement sept rencontres de Liga et de nombreux pépins.


Il reviendra rapidement en Premier League.


7 - Angel Di Maria (du Real Madrid à Manchester United)

Angel di Maria

​(Transfert de 59,7 millions de livres en 2014)


Après une dernière saison de haute volée avec le Real Madrid, et un rôle majeur dans la conquête de la "décima", Di Maria s'envole pour Manchester United en 2014, avec une réputation de "top player".


Son transfert constitue un record à l'époque en Premier League... Mais après de grands débuts, il sombre au fil des semaines et ne s'adaptera au mode de vie anglais. La saison suivant, il rejoint le PSG pour 15 millions de moins.


6 - Gaizka Mendieta (de Valence à la Lazio)

Perugia v Lazio X

(Transfert de 47,7 millions en 2001)


Un joueur exceptionnel, qui a su s'épanouir à Valence. Alors que le club Ché faisait à l'époque partie des meilleurs, lui s'est distingué deux saisons de suite en figurant dans les équipes types de l'UEFA. Formidable buteur, il donnait de grands espoirs à la Lazio, quand ces derniers l'ont recruté.


Mais à Rome, il ne marquera pas une fois en 31 matchs et partira donc au FC Barcelone l'année suivante. Par la suite, il évoluera à Middlesbrough.


5 - Jackson Martinez (de Porto à l'Atlético de Madrid)

Jackson Martinez,Joseba Zaldua

​(Transfert de 35 millions à l'été 2015)


Un échec attristant ... Après avoir émerveillé le monde du football avec Porto, l'attaquant colombien a fait le grand saut vers l'Atlético Madrid. Nombreux lui prédisaient un avenir doré, dans la lignée des anciens attaquants colchonero, il ne s'imposera finalement pas dans la capitale.


En quinze rencontres de Liga, il n'a trouvé le chemin des filets qu'à deux reprises ... avant de partir vers la Chine. 


4 - Andriy Shevchenko (de Milan à Chelsea)

Andriy Shevchenko

​(Transfert de 30 millions de livres à l'été 2006)


Un attaquant magnifique qui n'aura jamais réussi à trouver son rythme de croisière à Chelsea. Brillant avec le Milan AC auparavant, le Ballon d'Or déjouera complètement à Londres. Neuf petits buts et l'Ukrainien trainera son spleen avec les Blues.  


Dans l'ombre de Didier Drogba notamment, il retrouvera la Lombardie par la suite, avant de finir en Ukraine.


3 - Carlos Tévez (de Boca Juniors à Shanghai Shenua)

FBL-CHINA-SIPG-SHENHUA

(Transfert de 10,5 millions d'euros en janvier 2017, selon le ​Guardian)


Couvert d'or dès sa signature en Chine, l'Apache n'a pas eu à hésiter au moment de quitter Boca Juniors pour la deuxième fois de sa carrière. Le Shanghai Shenua avait fait de lui le footballeur le mieux payé de la planète avec un salaire de plus de 40 millions de livres annuel.


En vingt rencontres de Chinese Super League, il marquera quatre fois et qualifiera son aventure chinoise de "vacances". Très vite, il est retourné dans le club de Buenos Aires.


2 - Fernando Torres (de Liverpool à Chelsea)

Fernando Torres

(Transfert de 50 millions de livres en janvier 2011)


Un footballeur hors-pair, qui aura été transféré à Chelsea vraisemblablement trop tard. Quand les Blues ont tenté de le relancer, l'ancien de Liverpool avait perdu la flamme et une grande partie de sa superbe. 


Auparavant excellent, il était devenu un simple "bon attaquant". Il aura tout de même marqué 45 fois avec le club londonien, dont un but important en demi-finale de Ligue des Champions contre le FC Barcelone. Après cela, il a retrouvé l'Atlético de Madrid, puis le Japon.


1 - Andy Carroll (de Newcastle à Liverpool)

Andy Carroll

(Transfert de 35 millions de livres en 2011)


Avant de devenir un attaquant "lambda" de Premier League, Andy Carroll a joui d'une énorme cote. En témoigne le prix de son transfert de Newcastle à Liverpool en janvier 2011. Le plus connu des "panic-buy", qui aura servi aux Reds de remplaçant à Torres ... ou pas. 


Carroll n'aura inscrit avec les Scousers que six buts en 44 matchs du championnat anglais, avant de partir à West Ham en 2013, pour 20 millions de moins que le prix de son transfert vers Liverpool. Le plus grand flop des dernières années, à n'en pas douter ...