​Jeune défenseur polyvalent du FC Porto, Eder Militao attise les convoitises en Europe alors que le joueur aurait donné son accord pour rejoindre le Real Madrid cet été. Portrait. 


Encore méconnu dans le monde du football, Eder Militao commence à se faire un nom en dehors du Portugal. Recruté à Sao Paulo à l'été 2018, le tout jeune défenseur (21 ans) réalise un premier exercice d'excellente facture après avoir planté deux buts en 25 matches toutes compétitions confondues. 


Ses prestations convaincantes n'ont d'ailleurs pas manqué de réveiller l'intérêt de l'ogre madrilène, prêt à payer la clause libératoire, fixée à 50 millions d'euros. 

Les dirigeants madrilènes comptent bien se donner les moyens de leurs ambitions et souhaitent avant tout se tourner vers l'avenir. Un avenir composé de jeunesse et de renouveau qui ne devrait pas déplaire à Eder Militao, emballé par le projet de la maison blanche et l'idée de jouer dans l'un des meilleurs clubs au monde. 


Il faut dire que le défenseur brésilien pourrait débarquer dans la capitale espagnole avec un pédigrée intéressant. Formé comme latéral droit au Brésil, à Sao Paulo, le natif de Sertaozinho a été repositionné dans l'axe à son arrivée au Portugal. 


Loin d'être dépaysé, Militao s'est même parfaitement acclimaté à l'Europe et son nouveau poste. Titulaire aux côtés de Felipe, les deux centraux forment aujourd'hui une forteresse impénétrable devant l’indétrônable Iker Casillas. 


C'est simple, depuis le début de la saison, l'arrière garde des Dragons a concédé seulement onze petits buts en 18 rencontres de championnat. Une défense impériale donc où Militao incarne la force tranquille d'une équipe portugaise rajeunie et de nouveau capable de jouer les trouble-fêtes sur la scène européenne (qualifié pour les huitièmes de la Ligue des Champions).

Un profil complet

Si Militao n'occupe pas son poste de prédilection, son expérience au poste de latéral droit lui permet aujourd'hui d'utiliser sa vitesse et sa qualité de relance pour accélérer le jeu de son équipe. 


Également puissant et dur sur l'homme, l'ancien de Sao Paulo n'a pas écopé du moindre carton jaune depuis son transfert à Porto contrairement à son passage au Brésil (6 cartons jaunes lors de la saison 2018). 


Des regrets pour le PSG

Un temps positionné sur le dossier, les dirigeants parisiens n'ont finalement pas donné de suite à une éventuelle arrivée du défenseur brésilien lors du dernier mercato estival. Recruté pour la modique somme de 4 millions d'euros, Eder Militao devrait probablement rapporter 10 fois plus au club portugais alors que le ​Real Madrid serait enclin à payer la clause libératoire du joueur. 

Reste désormais aux Madrilènes à finaliser le dossier alors que ​Manchester United fait toujours les yeux doux à la nouvelle pépite brésilienne. En manque de profondeur en défense, la Casa Blanca réaliserait à coup sûr l'un des plus beaux transferts l'été prochain et le tout, à une somme plus qu'abordable.