​Dimitri Payet n'est plus au même niveau que l'an dernier. Récemment, Rudi Garcia l'a même laissé sur le banc sans même le faire entrer en jeu contre l'AS Saint-Etienne lors d'une défaite cruelle dans les ultimes instants du match (2-1). Le Réunionnais, moins performant et jugé nonchalant, a pourtant un profil, un potentiel et un rôle important. Mais l'​Olympique de Marseille, qui traverse une série noire, peut-il se montrer patient ou doit-il apprendre à faire sans lui ?


Des prestations décevantes et un niveau d'implication remis en cause


​Il n'a plus le volume de jeu de l'an passé. Son état d'esprit semble un peu affecté, comme le laissait suggérer sa discussion avec Rudi Garcia après son remplacement contre l'AS Monaco, où il a semblé particulièrement peu satisfait de sortir. Dans le jeu en tous cas, cela se voit : moins de constance, moins d'efforts et notamment pour ce qui est du repli défensif. Sa contribution à l'équipe est clairement remise en cause alors que l'OM traverse une situation de crise. A-t-il les épaules et le mental pour remonter la pente, ou est-il "cramé" comme l'affirment certains supporters phocéens ? Marseille a besoin de ses cadres certes, mais ils doivent montrer qu'ils peuvent faire sortir le club de son enlisement.


​Auteur de 7 buts et 6 passes décisives en 27 rencontres cette saison, le meneur de jeu parvient donc parfois à être décisif. Mais il ne l'est plus depuis 2 mois maintenant, et au vu de ce qu'il a déjà montré dans sa carrière, ​l'OM est en droit de lui en demander beaucoup plus.

L'état d'esprit de l'international français peut-il aussi se ressentir sur le reste de l'effectif ? Lui, qui récemment, aurait eu des jalousies liées aux différences de salaire au sein de l'équipe. Il ne faut pas oublier que le joueur traine des antécédents, des ruptures houleuses avec ses entraîneurs et les directions qu'il a connues. Cette période délicate et la gestion de son cas par les choix récents de Rudi Garcia ont-ils un risque de perpétrer le schéma ?


​Un profil important et unique dans l'effectif

Dimitri Payet est pourtant un élément clé du collectif. Régulièrement depuis ces dernières saisons, il s'agit d'un des meilleurs créateurs d'occasions d'Europe. Il avait été magique en fin de saison dernière, en ​Ligue 1 comme en Europa League où il a été un des grands artisans de ce beau parcours, avec de l'aisance technique, un rôle clé sur chaque offensive, un profil de créateur et de meneur de jeu. Se passer de lui peut-être un gâchis, d'autant qu'il s'agit sûrement du seul vrai numéro 10 de l'équipe. Qui pourrait le remplacer ? Morgan Sanson affiche des limites à ce poste, et Maxime Lopez pourrait-être essayé, mais ce n'est pas vraiment son poste de prédilection. À voir si ce ​bricolage tactique pourrait faire oublier le Réunionnais, pas si sûr. Pas sûr non plus que l'OM lui trouvera un remplaçant en cas de vente cet hiver, lui qui est pisté par des clubs chinois


En manque de numéro 10, l'​​Olympique de Marseille a besoin d'un grand Dimitri Payet pour goûter de nouveau aux joies de la victoire. Mais l'institution est au dessus des joueurs, et ne doit pas céder aux volontés de ceux qui ne montrent pas assez d'implication. Le joueur est un cadre et c'est aussi dans ces moments qu'on attend d'eux des performances à la hauteur. Mais sans beaucoup d'autres meneurs de jeu dans l'effectif, comment faire ? 

​La position est donc très délicate pour le club phocéen. Et à part s'ils le vendent et lui trouvent un successeur digne de ce nom, ou si Maxime Lopez se révèle à ce poste, très difficile voire impossible d'imaginer comment Marseille pourrait se passer des services de Payet pour la suite, décisive, du championnat de France.