Les deux équipes les plus titrées de la capitale anglaise ont chacune marqué de leurs empreintes le football anglais. Et bien qu’ils ne se considèrent pas comme ennemis officiels, les supporters des deux clubs se détestent bel et bien. Cette hostilité s’est largement amplifiée depuis les années 2000, les deux écuries étant devenues concurrentes directes aux titres. Ces matchs, virant vers des oppositions à enjeux, ont souvent résulté sur des rencontres spectaculaires.


Les deux plus grands clubs de Londres entretiennent une rivalité de longue date. Tous deux font partie du “Big four”, expression évoquant leur sur-domination de la Premier League avec Manchester United et Liverpool durant les années 90-2000.

Arsenal a été plus présent dans l’histoire, et avec ses 13 titres de championnat soulevés, elle est la troisième équipe ayant gagné le plus de fois le trophée. Les Gunners ont connu plusieurs périodes dorées, comme dans les années 1930, où ils seront sacrés à 5 reprises durant la décennie. Ou bien entre la fin des années 80 et le début des années 2000, ils se placent chaque année au sommet de la compétition, et finissent premiers 5 fois entre 1989 et 2004. Une ère Wenger de 22 années marquée par la saison des “Invincibles” en 2004, où Arsenal resta invaincu de toute la saison.


Chelsea n’a pas non plus à rougir de son palmarès. Avec leurs 6 championnats remportés, dont 5 entre 2005 et 2017, il est le 6ème club le plus titré de cette compétition (ex æquo avec Sunderland). Beaucoup plus présents dans l’histoire récente que les Gunners, les Blues atteignent l’apogée en 2012, et la première victoire en Ligue des Champions pour un club londonien.

Pourquoi et comment ce match est devenu plus qu’une opposition ?


L’antagonisme ne date pas d’hier. Leur première opposition, en 1907 à Stamford Bridge, avait attiré 65.000 spectateurs. Une petite rivalité commence dans les années 1930, première période dorée des Gunners. Cependant, la haine s’est véritablement installée lorsque les deux clubs sont devenus chacun des concurrents directs au titre, à partir des années 90 jusqu'à aujourd’hui. Durant cette période, les rencontres entre Arsenal et Chelsea prennent toute leur importance, et quelques confrontations sont devenus des références.


La première est sans doute celle de la saison 1990-91, lorsque les Blues infligeront l’unique défaite de toute la saison des Gunners, 2-1, et retardent ainsi le surnom d’ “Invincible” de leur adversaire. Mais on peut également citer le duel de 1997, célèbre pour le but d’anthologie de Nigel Winterburn. Son missile, déclenché des 30 mètres, permettra aux Canonniers de s’imposer à Stamford Bridge 3-2. Arsenal remportera le titre cette année-là.



Les médias interviennent


Mais ce duel ne prend véritablement l’ampleur qu’il a aujourd’hui à partir de 2004. Alors qu’Arsenal va marquer l’histoire cette année, les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des Champions. Une aubaine pour les médias anglais, qui vont largement contribuer à gonfler la rivalité, et avec ça l'hostilité. Finalement, ce seront les Blues de Ranieri qui vont se qualifier, en s’imposant 2-1 au retour, après un match nul à l’aller. Depuis ce jour, c’est bien Chelsea qui domine largement les débats. Comme à Stamford Bridge, le 22 mars 2014, lorsque Chelsea a humilié Arsenal 6-0 pour la 1.000ème de Wenger sur le banc des Gunners. C’est la plus large victoire des bleus sur les rouges de l’histoire.


Cependant, les Canonniers vont remporter le Community Shield en 2015, sur le score 1-0. José Mourinho et Arsène Wenger s’affrontent alors pour la 14ème fois, mais c’est la première où le Français sortira vainqueur.

La haine anime les débats


Selon un sondage Internet effectué en 2003, les fans d'Arsenal ont déclaré qu'ils considéraient Chelsea comme leur troisième rival, après Manchester United et Tottenham Hotspur. Mais à l’inverse, les supporters de Chelsea ont déclaré qu'ils considéraient les Gunners comme leur principal ennemi, bien que Tottenham et Fulham soient traditionnellement leurs rivaux .


Dans une enquête réalisée en 2009 par le Football Fans Census, les Gunners ont désigné Chelsea comme étant l’équipe qu'ils détestaient le plus, devant leur rival historique, Tottenham. Les Blues, eux, ont désigné Arsenal comme leur deuxième club qu’ils détestent le plus, derrière Liverpool.


Au final, et même si la tendance s’inverse depuis quelques années, ce sont bien les Gunners les grands vainqueurs de cette opposition, avec 76 victoire en 197 duels, contre 63 défaites, et 58 matchs nuls.