La semaine dernière, Unai Emery, le coach des Gunners, a révélé pourquoi Arsenal avait autant de mal sur le marché des transferts. Ainsi, difficile de croire en l’arrivée du Colombien.


Bien qu’en manque de temps de jeu cette saison au Bayern Munich, James Rodriguez ne rejoindra pas Arsenal. En effet, le coach espagnol a révélé la semaine dernière pourquoi il est aussi difficile pour son club de s’imposer sur le marché des transferts. Voici ce qu’il a déclaré à propos de son club : "Nous ne pouvons pas engager des joueurs pour lesquels nous devons effectuer un paiement... Nous ne pouvons que signer des prêts. »


Drôle de déclaration du coach de l’actuel cinquième de Premier League, surtout lorsque l‘on sait que le club du nord de Londres affiche le deuxième record de fréquentation en Premier League, et est bénéficiaire chaque année depuis 2008, si bien que le club à déclaré avoir gagné 44,6 millions £ en 2017.


Si les rumeurs annonçaient qu’Arsenal faisait les yeux doux à ​James, le transfert ne devrait pas avoir lieu. En effet, les demandes salariales de James semblent trop élevées pour les dirigeants Gunners. 


En fait, trois dossiers empêchent les dirigeant d’investir comme il le voudrait : ceux de Özil, Mkhitaryan, et Aubameyang. Selon Gabriele Marcotti, journaliste pour l’ESPN, ces trois joueurs comptent comme un cinquième de la masse salariale totale. Acquis chacun alors qu’ils avaient entre 28 et 29 ans, cela signifie que la valeur à la revente va être bien moindre lorsque les Canonniers s’en sépareront.

Encore officiellement sous la houlette du ​Real Madrid, le milieu offensif de 27 ans évolue depuis l’été 2017 au Bayern Munich, sous forme d’un prêt payant. Pour espérer voir un jour s’engager avec les Gunners, il faudrait d'abord que le club se sépare de l’un de ses milieux onéreux, entre Özil ou Mkhitaryan