​Malgré des rumeurs incessantes d'une arrivée de l'international italien sur la Canebière, Mario Balotelli est encore loin de poser ses valises à Marseille après les annonces de départ du président niçois, Jean-Pierre Rivère et de son directeur général, Julien Fournier. Une situation complexe pour les Aiglons comme pour les Olympiens.


Le feuilleton Balotelli n'a pas encore trouvé son dénouement alors qu'un départ de la Riviera est plus que proche pour celui qui s'entraîne en marge du groupe depuis plusieurs jours. 

Malgré une proposition de ​l'OM moins alléchante que l'été dernier pour le buteur italien, Mario Balotelli aurait donné son accord pour rejoindre les hommes de Rudi Garcia, toujours en quête d'un grand buteur pour retrouver de l'allant offensivement. 

Mais avec des moyens financiers limités et le bouleversement à Nice, les dirigeants marseillais doivent encore prendre leur mal en patience. 


Jean-Pierre Rivère, président de ​l'OGC Nice depuis 2011 et son directeur général, Julien Fournier, ont annoncé lors d'une conférence de presse, leur départ suite à plusieurs désaccords avec les actionnaires du club. 

L'annonce qui a eu l'effet d'une bombe du côté des Aiglons, ne devrait pas faire avancer le ​dossier ​Balotelli où les deux dirigeants niçois assureront uniquement une phase de transition en attendant l'arrivée de nouveaux "remplaçants". 


Selon les dernières informations de l'Equipe ce samedi, "Mario Balotelli reste la priorité de l'OM. Jacques-Henri Eyraud a évoqué ce dossier avec son homologue niçois, Jean-Pierre Rivère, jeudi. Mais le flou actuel dans les coulisses du club azuréen rend l'issue de ce feuilleton imprévisible."