L’investisseur Américain Frank McCourt, arrivé à Marseille en 2016 en tant que principal actionnaire, se fait discret sur la crise que traverse actuellement l’OM.


Ce n’est un secret pour personne, l’​OM ne va pas bien. Un vestiaire divisé, des supporters à dos, des résultats moyens. Éliminé sans gloire des deux coupes nationales, tout juste à leur entrée en lice, un parcours lamentable en Europa League et une Ligue 1 bien portée par le PSG : la demi-saison est tout juste passée, et elle sera déjà vierge pour le club Phocéen.

Si l’on entend les voix de Rudi Garcia, ou de Luiz Gustavo dans la gestion de cette crise, Frank McCourt, lui, préfère rester muet. Un proche de la direction du club a affirmé que le propriétaire américain garde malgré tout un œil avisé sur la situation du club olympien.


"Il n’est évidemment pas satisfait des résultats. Il attend des joueurs qu’ils montrent leur valeur et leur caractère dimanche contre Monaco (...) Frank est un combattant. Il sait qu’il peut y avoir des hauts et des bas. C’est le sport. C’est un homme brillant et intelligent. Mais il ne fera de cadeau à personne, comme il l’a fait avec les Los Angeles Dodgers. Quand il a dû choisir entre son club et son business, il a opté pour ses intérêts. Si ça continue à aller mal, il prendra des décisions qui s’imposent. Mais on n’en est pas là. Le club a la chance d’avoir un propriétaire qui est loyaliste, aussi parce qu’il n’a pas beaucoup d’autres choix. Il a été très sensible à tous ces dossiers qui ont été bien menés, même s’ils n’ont rien à voir avec le sportif", confit un proche à La Provence.


Alors, le propriétaire Américain ne devrait pas changer ses méthodes, et devrait garder Rudi Garcia si la situation n'empire pas en championnat. Dans le cas contraire, l'Américain pourrait laisser tomber son projet marseillais.