​Il y a un an lors du marché d'hiver 2017, le ​FC Barcelone s'offrait Philippe Coutinho à prix d'or : 120 millions d'euros auxquels il faut rajouter près de 40 millions de bonus. Petit à petit il a perdu sa place au sein du 11 barcelonais. Mais quel est le problème ?

​Une élégance technique, un statut d'international auriverde avec une Coupe du Monde disputée, une ascension fulgurante après un passage plus que réussi du côté des Reds de Liverpool, tout laissait présager le meilleur pour le Brésilien, dans une animation offensive barcelonaise à l'accent sud-américain. 


Seulement voilà, sa place dans le 11 de départ n'est plus jugée indispensable, et son coach Ernesto Valverde semble pouvoir s'en passer.​​ L’entraîneur blaugrana justement n'hésite pas à lui mettre la pression, lui qui est en concurrence avec le français ​Ousmane Dembélé.


"Quand je ne faisais pas jouer Dembélé, tout le monde me parlait de lui. Et maintenant que Dembélé joue et que Coutinho ne joue plus, c’est l’inverse.

​ Les joueurs doivent travailler pour inverser ces situations. Si l’un n’est pas content, il doit se battre pour revenir. Mais Coutinho nous a apporté beaucoup, et nous apportera encore" a déclaré Valverde après la défaite contre Levante en Coupe du Roi. 


​Son adjoint, Jon Azpiazu, enfonce le clou : "Il n'est pas au niveau de l'année dernière et Dembélé l'a un peu dépassé. Nous espérons qu'il s'améliorera car il est un joueur important pour nous"Clair et incisif.