​Le ​mercato d'hiver ouvre ses portes et le ​Paris Saint-Germain y voit là un bon moyen de renforcer son effectif pour la fin de la saison. 


Le poste de sentinelle est le plus sensible depuis le début de saison. En effet, Marquinhos qui est un cadre et surtout un défenseur central de métier a plus que dépanné à ce poste depuis le départ à la retraite de Thiago Motta. Avec seulement Diarra (qui devrait quitter le club rapidement) en vrai spécialiste du poste, le club a besoin de s'étoffer pour les échéances à venir. 


Plusieurs pistes ont été envisagées pour pallier à ce manque, que ce soient Doucouré, De Jong, Weigl ou encore Idrissa Gueye. Mais lequel de ces joueurs serait la meilleure solution pour le club de la capitale?

Abdoulaye Doucouré (25 ans) qui cartonne en ce moment avec son club est un nom qui revient avec insistance depuis quelques jours. Le milieu de Watford qui a déjà inscrit 3 buts en 20 matchs disputés confirme tout son potentiel, et est une référence à son poste en Premier League.


Frenkie de Jong, le jeune milieu hollandais (21 ans) apparaît lui comme un des plus hauts potentiels européens à son poste et la concurrence s'annonce extrêmement rude sur ce dossier (le Barca et Man City sont également très intéressés). De plus son club, l'Ajax Amsterdam, ne semble pas enclin à lâcher sa pépite avant l'été prochain.

Le club parisien a également sondé l'international allemand Julian Weigl (23 ans, 5 sélections), qui semble être une cible plus accessible au vu de son statut de remplaçant dans son club cette saison. Il a l'avantage d'avoir évolué pendant 2 années sous les ordres de l'actuel coach rouge et bleu au Borussia Dortmund (2015-2017). 


Enfin, une des autres pistes est celle menant à l'ancien lillois Idrissa Gueye (29 ans), qui évolue en Angleterre depuis 2015. L'international sénégalais qui joue très régulièrement à Everton et qui a prolongé son contrat avec les Toffees en début d'année devrait néanmoins être difficile à déloger. 

Ce ne sont pas les solutions qui manquent pour les Parisiens malgré l'ombre du fair play financier qui pourrait limiter l'investissement, et accroître la difficulté pour négocier avec les autres clubs...