​Le milieu espagnol, ​Cesc Fabregas, en délicatesse à Chelsea serait ardemment courtisé par le Paris Saint-Germain... et l'AS Monaco cet hiver. 


Selon les dernières informations de l’Équipe, le PSG s'activerait pour trouver un remplaçant à Adrien Rabiot, récemment écarté du groupe professionnel suite à son refus de prolonger et aux récentes déclarations de Véronique Rabiot, sa mère et également agent.


L'avenir de l'international français s'écrit en pointillés dans le club de la capitale alors que le Parisien a clairement l'intention de quitter son club formateur. Depuis maintenant plus de six mois, les négociations sont à l'arrêt entre les trois parties pour une éventuelle prolongation. Le FC Barcelone qui aurait formulé une offre le 29 août dernier serait toujours sur les rangs pour enrôler l'ancien toulousain. 

Pour éviter de se retrouver dans une situation de pénurie au milieu de terrain, les dirigeants parisiens auraient ciblé le champion du monde 2010, Cesc Fabregas qui est apparu à seulement cinq reprises cette saison en Premier League. 


Arrivé en 2014 chez les Blues, l'international espagnol a largement contribué au titre de champion d'Angleterre en 2015. À bientôt 32 ans, l'ancien capitaine des Gunners reste une valeur sure du football et pourrait encore dépanner dans une grande écurie. Mais la Gazzetta dello Sport informe également dans son édition du jour, d'un intérêt poussé de Thierry Henry et ​Monaco pour le joueur. 

L’entraîneur français qui apprécie particulièrement son profil d'organisateur, souhaiterait le faire venir sur le rocher alors que le club doit faire face à une crise sans précédent. Confronté à un groupe inexpérimenté et rajeuni suite aux blessures de plusieurs cadres depuis la reprise, Titi doit jongler dans son effectif pour bâtir une équipe et éviter de s'enfoncer un peu plus dans les profondeurs du classement. 


Libre de tout contrat au mois de juin prochain, Cesc Fabregas, également courtisé par l'AC Milan, souhaiterait toutefois prolonger l'aventure chez ​les Blues. Mais l'ancien de la Roja (110 sélections) aurait des exigences beaucoup trop élevées pour le club londonien. 


"Je n'abandonne pas. Je ne suis pas quelqu'un que vous verrez se plaindre ou ne pas tout donner à cause de cela (Fabregas demande un salaire de cinq millions annuel sur un bail de deux ans et demi ndlr). Je serai toujours là pour montrer mon visage lorsque cela sera nécessaire. Nous allons voir ce qui se passe. Il est encore trop tôt pour en parler. Je sais quel est mon rôle. malheureusement, ce n'est pas celui que je veux. Je reste professionnel et j'essaie de faire de mon mieux même si cette année, je n'ai pas disputé un match entier avec l'équipe première. C'est une situation difficile pour moi, je joue les coupes et l'Europa League."


Le double vainqueur de l'Euro (2008 et 2012) conserve la cote sur le ​marché européen et intéresserait même le marché asiatique, où plusieurs clubs chinois réfléchiraient à formuler une offre.