​Depuis quelques temps, l'Olympique de Marseille est en pleine crise sportive. Dans ces moments là, ce sont les leaders qui sont sensés redresser la barre et permettre à leur équipe de retrouver le chemin de la victoire. Le problème, c'est que les leaders de l'OM sombrent avec le reste du navire. Parmi eux, ​Steve Mandanda, le gardien emblématique de Marseille, fait partie de ces leaders qui déçoivent. Forcément, quand un joueur de 33 ans a un coup de moins bien, tout le monde se pose des questions. Mais est-ce pour autant la fin de Steve Mandanda chez les phocéens ?


L'âge n'est pas une excuse

Quand un joueur de foot passe la barre des trente ans, on se dit qu'il ne lui reste qu'une petite demi-dizaine d'années sur le terrain. Pour un gardien de but, c'est totalement différent. Les attentes physiques ne sont pas les mêmes (même si l'exigence est de mise) et les réflexes s'altèrent moins rapidement. Le poste de gardien est plus un poste d'adresse, de concentration, et de technique. Un gardien peut donc aisément aller chercher la barre des quarante ans.


Il est vrai que Steve Mandanda est un petit peu moins bien ces derniers temps. Cependant, l'envoyer à la retraite tout de suite est un petit peu prématuré. Ce n'est pas la première fois que, comme tous les joueurs du monde, le gardien marseillais a un coup de mou. Cela peut arriver mais la flamme peut rejaillir, même à 33 ans.


Une défense qui n'aide pas

C'est bien connu, il est plus facile pour un gardien de ne pas prendre de but quand il est aidé par une défense solide. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas le cas de Steve Mandanda qui subit les déboires de ses coéquipiers. On ne peut pas le tenir responsable de la plupart des buts encaissés par l'OM qui sont dus à des erreurs défensive ou à une mauvaise mise en place.


Pour prouver que cette défense est catastrophique, il suffit de regarder les statistiques alarmantes de cette saison. En ​Ligue 1, le club phocéen à encaissé 25 buts en 16 matchs. En Ligue Europa, le bilan n'est guère mieux puisque l'Olympique de Marseille a encaissé 16 buts en six matchs soit plus de deux buts par match.


Un mercato déjà bien rempli

Si l'OM décide de se séparer de son portier, le problème sera de lui trouver un remplaçant. En effet, Yohann Pelé a prouvé à de nombreuses reprises qu'il n'a pas les épaules pour être titulaire dans un club de cette envergure. Cela rajouterait donc aux dirigeants marseillais un poste à combler.


Le souci, c'est que l'​Olympique de Marseille cherche déjà un attaquant de pointe (ce qui coûte cher) et un latéral gauche. Le club n'est pas non plus satisfait de ses défenseurs centraux. Se séparer de Steve Mandanda impliquerait une quatrième recrue que le club ne peut pas se permettre. Or, le Français n'est pas catastrophique ce qui fait que le poste de gardien n'est pas une priorité pour Marseille.


L'exigence du haut niveau

On ne peut pas nier que, ces derniers temps, le gardien numéro deux de l'Équipe de France n'est pas à son meilleur niveau. Il fait des erreurs inhabituelles et fait moins d'arrêts décisifs. Si on ne peut être sûrs de rien, il n'est pas impossible que son âge soit un paramètre aggravant. Or, l'OM est un grand club qui aura besoin d'un grand gardien pour atteindre ses objectifs. Se séparer de lui maintenant ne serait pas judicieux mais Marseille devrait commencer à lui chercher un remplaçant pour dans une ou deux saisons afin de préparer l'avenir.


Si Steve Mandanda a un coup de moins bien, il ne faut surtout pas oublier tout ce qu'il a fait pour ce club durant dix saisons et demi. L'Olympique de Marseille doit donc lui préparer une belle sortie en douceur tout en continuant de compter sur lui dans un futur proche car ceux qui disent qu'il est fini pourraient être bientôt surpris de la capacité de réaction d'un tel gardien.